Europe (hors France)
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Virginie Boillet

L'entreprise allemande Txtr vient d'annoncer la sortie d’une liseuse de 5 pouces (format livre de poche) de 129 grammes, avec 4 Go de mémoire, vendue à 9,90 euros.

Donc moins chère que le prix d'un livre papier ! Le petit prix a bien sûr son revers : cette liseuse d'entrée de gamme n'a pas d'écran tactile, pas de rétro-éclairage, pas de Wifi ni de 3G... Elle est alimentée par des piles et ne proposerait qu'une connexion Bluetooth.

Source : La Feuille


 

Actu marché
- Thibaut Stephan

Pierre Audouin Consultants publie son TOP 50 des prestataires de services IT.

L'étude « PAC France - ITS Services Market view » s’intéresse au marché français, au sein duquel les acteurs locaux sont bien représentés (5 entreprises françaises dans le top 10).

Du côté des prestataires internationaux, outre les géants IBM et HP, des entreprises comme Accenture et CSC se sont hissées parmi les leaders du marché grâce à leur positionnement « conseil » et à la qualité de la relation qu’elles parviennent à instaurer avec leurs clients.

La structure de l’offre reste globalement inchangée. On notera tout de même l’apparition de sociétés indiennes, qui souffrent malgré tout d’un manque de notoriété et d’un déficit de confiance, ainsi que des entreprises européennes qui basent leur développement sur la croissance externe (Ausy, Econocom).

Enfin, signalons que les 30 premiers acteurs concentrent environ 60% du marché, ce qui donne une bonne indication sur la richesse de l’offre et la diversité des acteurs en présence.

 

 

Source : Pierre Audouin Consultants

 

Tags : IT
Tendance
- Thibaut Stephan

Un site de géolocalisation permet aux citoyens russes de dénoncer les faits de corruption dont ils ont été victimes. Le site Bribrest en effet basé sur les témoignages des utilisateurs, qui peuvent publier le lieu, la valeur du pot-de-vin ainsi que la fonction occupée par l’interlocuteur.

Les événements relatés sont ainsi représentés sur une carte interactive qui donne un nouvel éclairage sur la corruption en Russie.

C’est en Inde que le premier site collaboratif de ce genre a été lancé, en 2010. Depuis, des initiatives du même genre ont été recensées au Pakistan, au Kenya ou en Grèce.

 

Source : rslnmag

Actu marché
- Thibaut Stephan

Les éditeurs des quatre coins du monde se réunissent en ce moment à l’occasion du salon du livre de Francfort. L’occasion idéale pour dresser un état des lieux de la transition numérique sur le plan international.

Tendance
- Thibaut Stephan

Le gouvernement danois a annoncé le 8 octobre 2012 la diffusion de ses jeux de données, invitant ainsi à une réutilisation de ces données publiques par le secteur privé.

Il s’agit donc à la fois d’une formidable opportunité en matière d’innovation et de croissance économique, ainsi que d’un nouvel élan de modernisation du secteur public. Les jeux de données concernent notamment des adresses, des numéros d’identification d’entreprises ou encore des éléments du plan du cadastre, et seront reliés directement à l’administration publique.

Le potentiel de cette initiative est estimé à 260 millions de couronnes danoises (environ 35 millions d’euros) d’économies, réalisées grâce à la réduction des coûts de transactions entre les différents organismes publics.

 

Source : ESPI PLUS

Actu législation
- Thibaut Stephan

L’Union européenne a décidé de simplifier l’exploitation des œuvres dites "orphelines", terme qui désigne une œuvre dont l’ayant droit est inconnu (ni identifié, ni localisé).

Les musées et les bibliothèques sont particulièrement concernés par ce texte, qui permettra donc la réutilisation de ces œuvres sans s’exposer à une violation des droits d’auteur. Cette réglementation se matérialisera par la diffusion d’une base de données qui recensera l’ensemble des œuvres orphelines réutilisables dans l’ensemble des pays de l’Union européenne.

Signalons enfin qu’un système de compensation sera mis en place dans le cas où les ayants droits se manifesteraient après l’exploitation des œuvres, mais l’évaluation ainsi que les conditions de cette indemnisation seront semble-t-il traités au cas par cas.

La transposition de cette directive européenne à l’échelle nationale devra être réalisée dans les deux prochaines années.

 

Source : Le motif

Actu marché
- Thibaut Stephan

Fin mars 2012, Google annonçait la sortie d’une nouvelle solution destinée aux entreprises : Apps Vault, solution d’e-discovery. Ce nouveau produit pourrait sensibiliser le plus grand nombre à la nécessaire traçabilité des informations, pour se prémunir de tout litige. Mais dans l’Union européenne, la signature électronique reste le moyen le plus sûr, même si la directive de 1999 a été transposée de manière inégale selon les pays.

- Virginie Boillet

Compte Facebook, compte Twitter, musique ou livres achetés en ligne, journal intime sur un blog, photos ou videos dans un coffre-fort électronique devrait, en théorie, constituer un héritage numérique, une fois la personne détentrice décédée. Samedi 06 octobre, avait lieu à Londres une conférence intitulée le « Digital Death Day », qui portait comme sous-titre « Where does your data go when you die ? » (Où vont vos données quand vous mourrez ?). Ces contenus numériques et ces données personnelles sont-elles vraiment gérables et contrôlables par les descendants, après la mort ? Il semble que non.

Actu marché
- Thibaut Stephan

Gartner dresse un panorama de l’offre de solutions de réseaux sociaux d’entreprise au moyen de 15 critères, parmi lesquels figurent l’innovation, le modèle économique, la fiabilité ou encore l’expérience utilisateur.

Le cabinet américain rebat légèrement les cartes, Yammer et Salesforce faisant leur apparition dans la catégorie « leaders » aux côtés de Microsoft, IBM et Jive.

BlueKiwi est quant à lui repositionné, passant du segment « visionnaires » au segment « offres de niche ». Gartner insiste sur sa simplicité de déploiement et la qualité de son expérience utilisateur. En revanche, BlueKiwi est perçu comme un suiveur et non un leader en matière d’innovations.

Plus d’informations ici

 

Source : Gartner

- Virginie Boillet

C’est en ces termes que le maire de Rome a annoncé l’ouverture de son portail de données publiques pour la province.

Après Turin, Florence, Bologne et Milan, c’est au tour de la capitale italienne de se lancer dans l’aventure de l’open data. Le portail contient 274 jeux de données, publiées sous une licence Creative Commons, dont 40% concerne les élections. Les autres données portent sur les écoles, les parcs, les boutiques, les entreprises… En parallèle, pour animer ces données, un concours d’applications a été lancé et les projets pourront être présentés lors de la semaine de l’open data du 20 octobre.  Le maire a annoncé également l’ouverture de spots wifi dans la ville.

Voir le site : http://www.opendata.provincia.roma.it

Source : epsiplatform

 

 

 

Catégories : Brève, Data, Europe (hors France)
Page 5 / 22 Début ... 3 4 5 6 7 ... Fin
Powered by KB Crawl