Chiffres-clés
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Elise Garet

L'Espagne augmente le taux de TVA appliqué aux e-books à 21%, alors que les livres imprimés continuent de bénéficier du taux de 4% appliqué aux "biens culturels". Cette mesure a été annoncée par le premier ministre Mariano Rajoy le 11 juillet dernier, parmi d'autres mesures d'austérité très impopulaires. Elle semble être plus un privilège accordé à un secteur particulier de l'industrie plutôt qu'à la culture elle-même. En effet, le théâtre, la musique ou encore les films seront eux aussi taxés à 21%, ce qui devrait provoquer soit une perte de profits, soit une augmentation des prix, alors que le moral des consommateurs est déjà en berne.

Selon Antonio María Ávila, directeur exécutif de la FGEE (Fédération des Associations des Editeurs Espagnols), le gouvernement a été "gentil" avec l'industrie du livre. Il soutient que le taux de TVA des e-books est une question qui doit être résolue par l'Europe dans son ensemble. Il ajoute que "notre combat est d'obtenir de Bruxelles qu'elle considère les e-books comme des livres, car en ce moment ils sont considérés comme un service".

De leur côté, les éditeurs numériques et autres entrepreneurs de l'e-books rapportent leur déception et leurs craintes. Pour David Sánchez, co-fondateur et manager des ventes et des contenus de la plateforme 24symbols, cette mesure "tue le marché avant qu'il soit né". Il considère que "l'augmentation du taux de TVA menace la capacité des e-books à créer du profit, capacité qui doit toujours être prouvée. En plus, il existe des plateformes qui vendent en Espagne mais qui opèrent depuis le Luxembourg, un paradis fiscal où la TVA super-réduite des e-books est de 3%, la concurrence sur ce marché deviendra ridicule".
Ernest Folch, directeur éditorial des Ediciones B et de sa marque numérique B de Books, craint qu'une TVA plus élevée ne déçoive et frustre les lecteurs. Selon lui cette mesure "ralentira les ventes sur un nouveau marché qui vient tout juste de montrer des signes d'accélération". Si B de Books n'augmentera pas ses prix grâce à une coupe des profits, tous les éditeurs ne seront pas en mesure de suivre cet exemple. Folch mentionne le problème du piratage qui aura des effets dramatiques: "la première conséquence sera la croissance du piratage en temps de crise économique. Si les e-books sont plus chers les gens n'arrêteront pas de lire, mais ils chercheront de nouveaux moyens d'accéder aux contenus". Il conclue que "l'industrie ne devrait pas penser qu'elle est hors-jeu parce que les livres imprimés continuent de bénéficier du taux super-réduit. Ce qui est mauvais pour le numérique finira par devenir mauvais pour l'imprimé".

Source: publishingperspectives.com

Actu marché
- Manon Vincent

Selon le cabinet d’études Forrester, en 2017, 19,2 milliards d’euros devraient être générés en Europe grâce au e-commerce mobile (1). En France, ce marché devrait s’élever à 3,1 milliards d’euros. Une augmentation serait donc à prévoir de près de 17,8 milliards d’euros par rapport à 2011 (le marché du e-commerce mobile européen ayant été estimé à 1,7 milliard d’euros l’année dernière). Si l'on suit les estimations du cabinet Forrester, à l’horizon 2017, les revenus générés par le commerce mobile représenteront 6,8% du volume total des ventes en ligne. Le cabinet estime, par ailleurs, que le Royaume-Uni devrait réaliser 6,1 milliards d’euros de revenus grâce au e-commerce mobile en 2017, suivi par l’Allemagne et ses 4,1 milliards d’euros et par la France qui en réalisera 3,1. La croissance du marché européen s’expliquerait par la forte hausse du nombre de consommateurs de m-commerce, évalués à 79 millions en 2017 par le cabinet contre 7,6 millions en 2011.


(1) Le e-commerce mobile (ou m-commerce pour "mobile commerce") désigne un type de commerce électronique permettant la vente et l’achat de produits et services en ligne, par le biais de terminaux mobiles tels que les téléphones portables (Smartphone), PDA, iPad, iPhone, etc.


Source : Hugo Sedouramane, Le Journal du Net.

Chiffres-clés
- Elise Garet

Selon l'IDATE, le très haut débit mobile gagne du terrain sur le fixe et devrait atteindre 900 millions d'abonnés en 2016, contre 9 millions aujourd'hui. Le fort développement du haut débit mobile, via les technologies Long Term Evolution (LTE), sera impulsé par la Chine, l'Asie-Pacifique, ou encore l'Amérique Latine, tandis que son expansion sera plus lente en Europe, du fait de la "disponibilité tardive des terminaux mobiles adaptés aux fréquences LTE européennes".

La bande passante de l'Internet dans le monde pourrait être multipliée par 4 d'ici 2016, selon Cisco. L'équipementier américain prévoit que plus de la moitié du trafic internet global passera par une connexion Wi-Fi en 2016, et 10% par les réseaux mobiles, contre 2% aujourd'hui.

Sources: Proximamobile.fr

Actu marché
- Elise Garet

Selon les dernières prévisions de Gartner, le marché des technologies de l'information (IT) croîtra de 3% en 2012, par rapport à 2011. Le marché atteindra donc 3,6 billions de dollars en 2012, soit 0,1 billions de plus qu'en 2011. Cette augmentation sera guidée par le secteur des télécommunications qui devancera les autres, avec un taux de croissance attendu de 10,8% (il était de 17,5% en 2011). La croissance des services de télécommunication viendra des connexions internet, en particulier dans les pays émergents, et de l'utilisation croissante d'appareils connectés divers, comme les tablettes, sur les marchés matures. 

Le secteur des logiciels d'entreprise enregistrera le second taux de croissance le plus élevé, avec une augmentation de 4,3% en 2012 (contre 9,8% en 2011). Le Cloud verra son marché augmenter de 19,8%, passant de 91 milliards de dollars en 2011 à 109 milliards en 2012. Selon Gartner, bien que le Business Process as a Service (BPaaS) concentrera toujours la plupart des dépenses Cloud, les autres services (PaaS, SaaS et IaaS) croîtront plus rapidement. Gartner prévoit que les dépenses globales en services Cloud atteindront 207 milliards de dollars d'ici 2016, soit environ 90% d'augmentation par rapport aux chiffres prévus pour 2012.

Source: CMSwire

Tags : Gartner, IT
Chiffres-clés
- Manon Vincent

InTech, un éditeur multidisciplinaire, vient de publier les résultats d’une étude menée en avril dernier auprès de 211 bibliothécaires et intitulée « Assessing the role of librarians in an Open Access world », ayant pour but d’évaluer le rôle des bibliothécaires dans le monde du libre accès (Open Access). InTech a ainsi cherché à analyser :

- le niveau de connaissances des bibliothécaires vis-à-vis de la publication en libre accès ;

- leurs opinions et leurs attitudes envers le libre accès ;

- leur rôle actuel en ce qui concerne le libre accès ;

- les changements induits par le libre accès.

 

Quelques résultats de l’étude à retenir :

- 95% des participants à l’étude connaissent bien ou assez bien le modèle Open Access ;

- 78% des participants y sont favorables ;

- 26% pensent que le libre accès va devenir le modèle prédominant dans les communications savantes ;

- 95% pensent que ce modèle apporte déjà ou apportera bientôt de réels bénéfices, tandis que seulement 5% pensent que ce modèle n’a pas d’intérêt et ne doit donc pas être privilégié par rapport à d’autres modèles ;

- les deux façons les plus fréquentes de promovoir de l’Open Access sont : l’organisation d’évènements / la publication d’articles (87%) et la promotion du modèle Open Access auprès des lecteurs (74%).

- Pour 97% des participants, c’est aux bibliothécaires de sensibiliser le public à ce modèle. Néanmoins, 58% d’entre eux considèrent qu’ils ne sont pas assez informés sur ce modèle.

- De nombreux participants pensent que les bibliothécaires saisissent mieux les enjeux de l’Open Access que l’ensemble des auteurs et des lecteurs.

 

Pour accéder à l’étude dans son intégralité, cliquez ici.

 

Source : openaccess.inist.fr, Thérèse Hameau.

Conférence
- Thibaut Stephan

Le salon iExpo a été l'occasion pour serdaLAB de présenter les premiers résultats de son étude "Réseaux sociaux d'entreprise : objectifs, mise en place et gouvernance", à paraître début juillet 2012.

Enjeux, critères de choix des solutions, usages, gestion des communautés, impact sur l'activité... Découvrez les premiers résultats de l'enquête quantitative menée auprès de 100 individus entre le 18 avril et le 6 juin 2012.

Voir les résultats

Plus d'informations sur notre étude ici

Chiffres-clés
- Manon Vincent

L’UNPAN vient de publier son rapport biennal sur les avancées du e-Gouvernement dans le monde, observant une progression sensible de l’usage des technologies mobiles.

L’UNPAN (United Nations Public Administration Network), la branche des Nations Unies étudiant le fonctionnement des administrations publiques, vient de publier son rapport biennal. Alors que l’UNPAN évoquait déjà dans son rapport de 2010 le recours croissant des gouvernements aux services mobiles (particulièrement dans les domaines de l’emploi, l’éducation, l’environnement et la santé), l’UNPAN note, en 2012, une forte progression des usages des services mobiles par les gouvernements. Ainsi, 27 des 193 états-membres des Nations Unies proposent des services de notification et d’alerte par SMS. 25 gouvernements disposent d’un site Web destiné spécifiquement aux téléphones mobiles, 29 proposent des applications mobiles (contre 14  en 2010) et 33 des services de paiement mobile (contre 17 en 2010). Par ailleurs, le rapport de l’UNPAN met en lumière des écarts importants d’usage entre les différentes régions du monde. Ainsi, si 28% des gouvernements européens proposent des services de notification par SMS en 2012, seulement 2% des gouvernements en Afrique offrent ce service à leurs citoyens. Au niveau des applications mobiles, l’Asie, avec 28% de gouvernements proposant ce type de services, devance l’Europe (19%), le continent américain (14%) et l’Afrique (4%). L’offre de services de paiement mobile est en revanche similaire entre l’Europe et l’Asie (autour de 30% de gouvernements engagés dans ce service).

En conclusion de son rapport, l’UNPAN insiste sur l’apport des technologies mobiles au fonctionnement des services publics, mettant en évidence la réduction des déplacements, une efficacité accrue du recueil des données et des échanges d’information ainsi qu’une plus grande réactivité de la part des administrations.

 

Pour consulter l’intégralité de l’étude de l’UNPAN (UNPAN E-Government Survey 2012), cliquez ici.

Source : proximamobile.fr.

 

 

 

 

 

Actu marché
- Elise Garet

Le cabinet d'audit Pricewaterhouse Coopers (PwC) et Media Outlook prévoient que les e-books représenteront la moitié du marché global du livre aux Etats-Unis d'ici 2016, le marché lui-même étant estimé à 21 milliards de dollars, contre 19,5 milliards en 2011. PaidContent a eu accès aux données de l'entreprise et a analysé les évolutions du marché de l'e-book dans le reste du monde.

Si les ventes globales de livres en Amérique du Nord sembleront stagner, avec 1,1% de croissance entre 2011 et 2012, la part de l'e-book augmentera rapidement jusqu'en 2013, compensant le déclin des ventes de livres papier. Selon PwC, aux Etats-Unis "environ 30% des adultes détiennent un appareil de lecture portable (type liseuse ou tablette) au premier quadrimestre de 2012".

L'Europe restera cependant à la traîne, considérée dans l'étude de PwC comme un ensemble avec le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA). Le marché de la publication de livres diminuera pendant les deux prochaines années pour ensuite augmenter jusqu'à 44,8 milliards de dollars d'ici à 2016, rejoignant son niveau de 2011. Les conditions économiques défavorables continueront à limiter les dépenses d'impression à court terme et les e-book siphonneront une partie du marché de l'impression. Finalement le marché global stagnera, les ventes d'e-book compensant sans surpasser la diminution des ventes de livres.

Le marché de l'e-book en Asie Pacifique sera mené par le Japon, la Corée du Sud et la Chine. En 2011 la Corée du Sud est le deuxième marché e-book d'Asie Pacifique, derrière le Japon. Les ventes d'e-books y représentent 24,2% des ventes totales de livres, en faisant le pays où les e-books ont gagné le plus de terrain. La Corée du Sud étant relativement avancée dans sa transition vers l'ebook, les chercheurs prévoient qu'elle enregistrera aussi la croissance la plus lente de la région dans les quatre prochaines années.

Source: PaidContent

Chiffres-clés
- Manon Vincent

Publishers Weekly et le magazine Aptara viennent de publier les résultats de la 4e Annual eBook Survey of Publishers. Cette étude, réalisée en avril dernier et qui porte sur le marché des e-books et le positionnement des éditeurs, fait état de grands changements.

En un an, selon l’étude, le nombre d’éditeurs ayant obtenu des revenus de plus de 10% grâce aux ventes d’e-books a augmenté de 100%. 36% des éditeurs proposant des e-books seraient concernés. Il s’agirait donc de la première année, depuis 2009, où les ventes de livres numériques apportent une contribution financière aussi importante pour les éditeurs. L‘étude met particulièrement en lumière l’évolution du marché de l’e-book depuis ces dernières années et note un changement d’attitude de la part des éditeurs

Désormais, en 2012, quatre éditeurs sur cinq produisent des livres numériques ; la majorité d'entre eux disposant d'un catalogue dans ce format. Autre fait intéressant, seulement 11% des éditeurs proposent exclusivement des versions numériques des ouvrages ; les éditeurs vendant désormais e-book et ouvrage papier en sortie simultanée. Certains parient même que ce chiffre va augmenter dans les prochaines années : la prise de risques financiers étant minimale, de nombreux éditeurs ne devraient pas tarder à tenter l’expérimentation commerciale.

L’étude peut demandée à l’adresse suivante :

http://ww3.aptaracorp.com/lp/landingpages/4thebooksurveyregister.html

Source : Actualitte.com

Livres blancs/baromètres
- Elise Garet

L'association LiberTIC et Communes.com se sont associés pour produire cette infographie, véritable synthèse quantitative et qualitative de l'ouverture des données publiques en France, publiée le 24 mai dernier.

Source: communes.com

Page 5 / 13 Début ... 3 4 5 6 7 ... Fin
Powered by KB Crawl