Santé & Laboratoires
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Avis d'expert
- Etienne Michardiere

L'étude réalisée par Dame Fiona Caldicott, pour le gouvernement britannique, au sujet de l'ouverture des données de santé a provoqué des réactions sur l'utilité du partage de ces données dans le but de faciliter la guérison des patients.

Le secrétaire d’Etat à la santé britannique, Jeremy Hunt, est favorable au partage de données de santé. Après la parution de l’étude de Dame Fiona Caldicott sur ce sujet, Jeremy Hunt estime que la guérison des patients peut être grandement faciliter par l’échange d’information entre médecins. Selon ses propos, « le partage de données de santé devrait être la règle, pas l’exception » car les systèmes d’information dans les hôpitaux britanniques sont loin d’être interopérables et souffrent de ne pas être harmonisés d’un service à un autre. Le rapport précise, bien entendu, que l’infosanté doit être surveillée et son accès contrôlé pour les limiter à la meilleure prise en charge du patient. Cependant, les données pourraient aussi être utilisées pour aider la recherche et établir de nouvelles statistiques.
La quasi totalité des médecins britanniques sont favorables aux conclusions faites par ce rapport, avec pour but d’améliorer et faciliter la guérison des patients.

Source : rslnmag.fr

Tendance
- Thibaut Stephan

Le think tank Institut Montaigne publie un rapport intitulé « Pour un New Deal numérique » pour placer le numérique au cœur de l’économie et comme la source majeure de croissance dans un contexte épineux.

Actu produit
- Virginie Boillet

Un communiqué de presse d’EMC, éditeur américain vend des solutions de stockage et de gestion de contenu, présente le retour d’expérience de l’hôpital Saint-Dominique, à Jackson, dans l’Etat du Mississippi (535 lits), qui a remplacé la solution de stockage NetApp par les technologies Big Data d’EMC, à savoir EMC Isilon.

Tags : Big data
Actu produit
- Thibaut Stephan

Springer, éditeur professionnel spécialisé dans les contenus scientifiques, va publier un nouveau journal en open access en collaboration avec la Korean Society for Micro and Nano Systems

Ce partenariat, donnant naissance au journal Micro and Nano Systems Letters, débutera en mars 2013. Cette nouvelle publication trimestrielle s’intéressera à la recherche internationale en matière de micro et nanotechnologies, et sera accessible via le portail http://link.springer.com/.

Tous les articles seront donc consultables gratuitement, les auteurs des articles restant propriétaires des droits.

En parallèle, Springer a annoncé l’acquisition de Mekentosj BV et Livfe Ltd., éditeurs du logiciel de gestion documentaire dédié aux scientifiques Papers.

 

Source : Springer.com

Tendance
- Thibaut Stephan

Le cabinet Manhattan Research est spécialisé dans les études des secteurs de la santé. Il vient de publier une nouvelle étude intitulée « Cybercitizen Health U.S » dédiée aux nouvelles tendances comportementales des citoyens américains en matière de santé, à travers le prisme du numérique.

Tags : Etats-Unis
- Virginie Boillet

Ascodocpsy est un réseau documentaire en santé mentale regroupant plus de 90 établissements de santé mentale. Sa commission archives propose une enquête pour faire le point sur la question de l’externalisation des archives hospitalières suite à l'évolution récente de la réglementation.

Ils souhaitent recenser les pratiques des établissements hospitaliers (membres du réseau Ascodocpsy ou non)  en la matière. Cette enquête concerne toutes les données quelle qu’en soit la nature (administrative, médicale, sociale) ou quel qu’en soit le support (dématérialisé ou papier). Ce questionnaire devrait prendre une quinzaine de minutes. Merci de répondre au questionnaire pour le  3 septembre 2012.
En cas de questions ou de difficultés, merci de contacter Blandine Maurier aux coordonnées suivantes : blandine.maurier@arhm.fr. Les résultats seront  communiqués fin septembre 2012. Ils feront également l'objet d'une communication lors d'une prochaine journée d'étude que nous organiserons en 2013.

Merci de répondre au questionnaire à cette adresse :
https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?fromEmail=true&formkey=dGtYUjJxNjdqUDN0UHNaM2FtbTRib0E6MQ

 

 

Actu marché
- Elise Garet

L'open data trouve son utilité dans de multiples domaines, dont celui de la santé. Sur son blog "usages d'entreprise", Marc Ribes le montre avec l'exemple d'une application britannique, UK Dentists, développée par Elbatrop grâce aux données publiques. Cette application de géolocalisation des dentistes s'appuie sur les données publiées par la National Health Service (NHS). Une telle application serait possible en France, notamment grâce aux données disponibles sur le site ameli.fr, mais après un lourd travail de mise en forme pour permettre leur réutilisation. Dans la même idée, un service de localisation des dentistes de garde de la région nantaise a été développé. L'application UK Dentists utilise un modèle économique direct, étant disponible en téléchargement sur l'AppStore pour 0,79€. Marc Ribes imagine tout le potentiel d'une telle application et de sa monétisation, comme la création de bouquets de services (généralistes, spécialistes, pharmacies...) adaptés à différentes catégories de réutilisateurs par exemple, ou encore la prise de rendez-vous en ligne avec la recherche de créneaux disponibles. Marc Ribes y voit aussi un outil de transparence qui permettra aux établissements de santé de s'améliorer constamment, grâce à des applications permettant de les évaluer selon certains critères.

Source: Orange Business Blog

Actu marché
- Manon Vincent

Pourtant estimé entre 2,5 et 3 milliards d’euros, le marché de l’e-santé peine à progresser en France.

Alors qu’on lui prédit un taux de croissance de près de 22% dans les trois prochaines années aux Etats-Unis, le secteur de l’e-santé connaît un taux de croissance limité en France : à peine 3% par an. La fragmentation du marché est certainement une des raisons de ce faible taux :  profils des acteurs très variés (à la fois grands éditeurs de logiciels spécialisés, comme Cerner, McKesson ou Cegedim, SSII comme Capgemini ou Atos, petites PME) et activités diverses, le secteur de la santé n’a que peu intégré les technologies de l’information. Néanmoins, les courbes de croissance de ce secteur dépendent fortement des segments de marché : intégration de systèmes d'information hospitaliers, infrastructures de réseaux de santé, gestion de données, etc. La télémédecine semble être un des segments les plus porteurs. Ce secteur qui regroupe différentes pratiques médicales telles que la consultation ou l'échange de données à distance, est estimé à 120 millions d’euros. De nombreux professionnels du secteur semblent toutefois quelque peu dubitatifs quant à la croissance du marché, fortement lié aux politiques des commandes publiques. Or, selon l’ASIP Santé (l’Agence des Systèmes d’Informations Partagés de Santé), seulement 1,5% du budget total des hôpitaux en France est dédié aux investissements en nouvelles technologies.

Source : Les Echos.

Actu produit
- Manon Vincent

Nature Publishing Group rejoint la communauté des entreprises ayant opté pour les « Linked Data » en lançant une plate-forme dédiée à ses données publiées. Pour James Wilde, Directeur du développement financier du groupe, l’interconnexion des données marque un pas décisif dans l’évolution des publications scientifiques.

Retour d'expérience
- Louise Guerre

Domaine concerné : Archivage, Dématérialisation. Nom de l’organisme : Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nantes. il est un des 10 premiers CHU (Centre Hospitalier Universitaire) de France, qui compte environ 3000 lits et plus de 100 000 hospitalisations par an, à s’être engagé dans un vaste plan « hôpital numérique 2020 » avec un nouvel hôpital qui devrait ouvrir en 2020/2025 sur l’île de Nantes. Environ 5 Millions de dossiers patients recoupant des situations diverses : dossiers par spécialité, dossiers par année de création, dossiers fusionnés, dossiers regroupés, dossiers spécifiques pour les hors format (radiographies, …). Dans un hôpital, de manière générale, 80% du stock central d’archives est constitué par les dossiers patients. Problématique : Augmentation des volumes de demandes au service archive, espaces de stockage des dossiers patient arrivant à saturation et performance en baisse du secrétariat médical qui doit traiter de plus en plus de dossiers patients sans pouvoir recruter.

Page 1 / 2 1 2
Powered by KB Crawl