SerdaLAB - Culture, Médias & Communication http://www.serda.fr SerdaLAB - Culture, Médias & Communication Serda Tue, 28 Mar 2017 02:30:28 GMT fr-fr serda.fr La tablette rendue responsable du déclin de la lecture en Corée du Sud http://serdalab.com/article/2013/6/26/la-tablette-rendue-responsable-du-declin-de-la-lec 2013-06-26T15:12:18 http://serdalab.com/article/2013/6/26/la-tablette-rendue-responsable-du-declin-de-la-lec 12 Les points essentiels de la révision de la directive sur la réutilisation des données publiques http://serdalab.com/article/2013/4/26/les-points-essentiels-de-la-revision-de-la-directi 2013-04-26T12:37:26 http://serdalab.com/article/2013/4/26/les-points-essentiels-de-la-revision-de-la-directi 12 Le Guide Data Culture fait le point sur les données publiques culturelles. http://serdalab.com/article/2013/4/3/louverture-des-donnees-publiques 2013-04-03T14:03:26 http://serdalab.com/article/2013/4/3/louverture-des-donnees-publiques 479 Le "New Deal" numérique français http://serdalab.com/article/2013/2/26/le-new-deal-numerique-francais 2013-02-26T15:17:07 http://serdalab.com/article/2013/2/26/le-new-deal-numerique-francais 13 Réforme européenne sur la protection des données personnelles : les entreprises extra européennes devront se plier aux règles européennes http://serdalab.com/article/2013/2/12/reforme-europeenne-sur-la-protection-des-donnees-p 2013-02-12T12:44:56 http://serdalab.com/article/2013/2/12/reforme-europeenne-sur-la-protection-des-donnees-p 13 Nouvelle déception pour notrefamille.com : le site ne pourra pas réutiliser les fichiers d’état-civil du Conseil général de la Vienne pour des raisons de droits d’auteur http://serdalab.com/article/2013/2/4/nouvelle-deception-pour-notrefamillecom-le-site-ne 2013-02-04T17:41:36 http://serdalab.com/article/2013/2/4/nouvelle-deception-pour-notrefamillecom-le-site-ne 12 Record de fréquentation à la Bibliothèque municipale de New-York http://serdalab.com/article/2013/1/10/record-de-frequentation-a-la-bibliotheque-municipa 2013-01-10T12:27:44 http://serdalab.com/article/2013/1/10/record-de-frequentation-a-la-bibliotheque-municipa 12 Seulement 31% des entreprises sont satisfaites de leurs campagnes de social media http://serdalab.com/article/2013/1/4/seulement-31-des-entreprises-sont-satisfaites-de-l 2013-01-04T10:46:28 http://serdalab.com/article/2013/1/4/seulement-31-des-entreprises-sont-satisfaites-de-l 12 Edition de contenus payants : la rentabilité dépend du cycle de vie du client http://serdalab.com/article/2012/12/11/editeurs-de-contenu 2012-12-11T17:54:39 http://serdalab.com/article/2012/12/11/editeurs-de-contenu 13 Le marché de la veille, dopé par l’e-réputation, l’international et les contenus web http://serdalab.com/article/2012/11/23/le-marche-de-la-veille-dope-par-le-reputation-lint 2012-11-23T16:22:10 http://serdalab.com/article/2012/11/23/le-marche-de-la-veille-dope-par-le-reputation-lint 13 Le quotidien Le Monde se lance dans l’Open Data ! Le journal Le Monde vient d’ouvrir un blog dédié à l’Open Data. A l’instar du journal The Guardian en Grande-Bretagne et de Die Zeit en Allemagne, Le Monde est le premier grand quotidien généraliste français à se lancer dans l’ouverture des données. Avant lui, le quotidien économique Les Echos avait également lancé son blog Echos Open Data.

Pour accéder au blog, cliquez-ici.

Source : epsiplatform.eu.

 

]]>
http://serdalab.com/article/2012/9/21/le-monde-se-lance-dans-lopen-data 2012-09-21T14:59:43 http://serdalab.com/article/2012/9/21/le-monde-se-lance-dans-lopen-data 12
L'OCLC publie les résultats de ses études sur les priorités et perspectives des bibliothèques L'OCLC (Online Computer Library Center) a publié les résultats de ses enquêtes auprès de bibliothécaires allemands, néerlandais, britanniques et américains. Les études, intitulées "Libraries: A Snapshot of Priorities and Perspectives", examinent les priorités de premier plan des bibliothèques, les initiatives clés en cours, les réflexions sur les services, et les principales méthodes pour rester informé des évènements dans le domaine des bibliothèques.

En Allemagne la plupart des équipes de bibliothèques considèrent les collections d'ebooks (bibliothèques universitaires) et l'alphabétisation (bibliothèques publiques) comme leurs principales priorités. Elles prévoient que la principale raison pour laquelle les usagers utilisent leur bibliothèque va changer dans cinq ans. De plus elles se reposent sur les échanges entre collègues pour se tenir informées des tendances.

Au Pays-Bas la première priorité est de démontrer la valeur de la bibliothèque à ses bailleurs de fonds. Comme en Allemagne, elles prévoient que la principale raison d'usage de leurs bibliothèques changera dans cinq ans et se reposent sur les échanges entre collègues.

Au Royaume-Uni les résultats ont été différenciés selon les bibliothèques universitaires et les bibliothèques publiques. Ainsi, les équipes des bibliothèques universitaires britanniques :
-  considèrent l'offre d'e-book et autres e-ressources comme leur priorité absolue;
-  prévoient que la raison principale pour laquelle professeurs et étudiants utilisent la bibliothèque changera dans cinq ans;
-  se reposent sur les liste de diffusion pour se tenir informées.
Les équipes des bibliothèques publiques:
-  considèrent que démontrer la valeur de leur bibliothèque aux bailleurs de fonds est la priorité;
-  prévoient que la principale raison d'usage de leur bibliothèque changera dans cinq ans;
-  se reposent sur les discussions entre collègues pour se tenir informées.

Aux Etats-Unis, les bibliothèques universitaires:
-  considèrent les e-collections comme leur priorité principale;
-  se concentrent sur les e-books, autres e-ressources et outils de découvertes dans leurs initiatives actuelles;
-  pensent que la structure actuelle de la bibliothèque sera la même dans cinq ans;
-  se reposent surtout sur les listes de diffusion et les emails pour être informés, mais utilisent aussi un peu les médias sociaux.
Les bibliothèques des Community Colleges montrent les mêmes priorités et usages que les équipes des bibliothèques universitaires. Elles sont cependant moins enclines que les bibliothèques universitaires et publiques à penser qu'une bibliothèque digitale nationale existera dans les cinq prochaines années. Elles portent plus d'attention à la sensibilisation et à l'enseignement en bibliothèques que les bibliothèques universitaires.
Les bibliothèques publiques se consacrent à l'accès à internet, la démonstration de leur valeur et l'offre de e-contenu. Leur initiative majeure porte sur les e-books et elles s'informent de la même manière que les bibliothèques universitaires.

 

Si l'ensemble des bibliothèques semblent avoir identifié l'importance des e-books et autres e-ressources, une différence nette ressort au niveau des moyens d'accès à l'information entre les bibliothèques européennes et américaines.

 

Source: OCLC 

]]>
http://serdalab.com/article/2012/8/22/loclc-publie-les-resultats-de-ses-etudes-sur-les-p 2012-08-22T16:13:24 http://serdalab.com/article/2012/8/22/loclc-publie-les-resultats-de-ses-etudes-sur-les-p 367
Bibliothèques: l'ALA publie un rapport sur les modèles économiques des e-books L'American Library Association (ALA) a mis en ligne son rapport sur les modèles économiques des e-books pour les bibliothèques publiques. Ce rapport décrit les caractéristiques générales du marché actuel de l'e-book et met en évidence les contraintes et les restrictions des modèles économiques actuels. Il émet ensuite des suggestions aux éditeurs pour présenter leurs contenus dans les bibliothèques publiques.

Selon Robert Wolve, co-président de DCWG, aujourd'hui "aucun modèle n'offre les meilleures conditions pour toutes les bibliothèques et aucun ne sera adopté par tous les éditeurs et distributeurs. Ce rapport décrit les conditions que les bibliothèques devraient rechercher dans leurs accords avec les éditeurs et distributeurs, ainsi que celles qu'elles devraient éviter."

Le DCWG recommande ainsi que trois grandes caractéristiques de base devraient se trouver dans tous les modèles économiques appliqués aux e-books:

-  l'inclusion de tous les titres : tous les titres d'e-books disponibles à la vente devraient aussi être disponibles dans les bibliothèques,
-  des droits durables :  les bibliothèques devraient avoir la possibilité de posséder effectivement les e-books qu'elles acquièrent, y compris le droit de les transférer à d'autres plate-formes et de les prêter indéfiniment,
-  l'intégration : les bibliothèques ont besoin d'avoir accès aux métadonnées et aux outils de gestion fournis par les éditeurs pour encourager la découverte des e-books.

Selon Maureen Sullivan, présidente de l'ALA, si les bibliothèques se verront peut-être obligées de renoncer temporairement à une ou deux de ces conditions, elles sont cependant toutes essentielles à terme. Concernant les e-books, les bibliothèques font face à de nombreuses contraintes et restrictions imposées par les éditeurs comme la limite du nombre de prêts, des prix variables, des ventes différées ou des restrictions sur les prêts inter-bibliothèques. 

 

Source: ala.org

]]>
http://serdalab.com/article/2012/8/10/bibliotheques-lala-publie-un-rapport-sur-les-model 2012-08-10T15:50:44 http://serdalab.com/article/2012/8/10/bibliotheques-lala-publie-un-rapport-sur-les-model 367
Les usagers accordent une grande confiance au personnel des bibliothèques Selon une étude commandée par la Société Britannique des responsables de bibliothèques et soutenue par le Conseil des Arts d’Angleterre, les personnels des bibliothèques se placent tout de suite après les médecins dans la confiance du public, quant à la recherche d’information. Ainsi, les internautes jugent plus fiables les informations délivrées par les personnels de bibliothèque que n’importe quel support technique venant du Web ou d’un site d’information. Par ailleurs, 80% des personnes interrogées lors de l’étude affirment que les bibliothécaires leur ont permis de mieux comprendre les informations se trouvant sur la Toile et 70% d’entre eux affirment même avoir acquis une meilleure connaissance et une meilleure capacité à naviguer sur le Web. Cette étude met donc clairement en avant le rôle des personnels de bibliothèque qui, depuis l’automne 2010, date du lancement du projet d’aide à l’accès au numérique par le gouvernement britannique, aident quotidiennement les nouveaux utilisateurs, souvent peu confiants, à naviguer sur Internet. 2,5 millions de personnes ont ainsi été aidées depuis le lancement de cette initiative qui concerne pas moins de 3500 bibliothèques, hébergeant plus de 30 000 ordinateurs.

Pour lire l’étude dans son intégralité, cliquez-ici.

 

Source : Romain Solym, Actualitté.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/8/6/les-usagers-accordent-une-grande-confiance-au-pers 2012-08-06T12:29:23 http://serdalab.com/article/2012/8/6/les-usagers-accordent-une-grande-confiance-au-pers 368
Chine : des bibliothèques en libre service Mises en place depuis 2011 à Beijing (Chine), les bibliothèques en libre service sont devenues très populaires. Ainsi, alors qu’il existe déjà 50 bibliothèques de ce type dans la ville, une centaine devraient ouvrir dans les prochains mois. Ces bibliothèques d’un genre nouveau sont en fait des machines, semblables à des distributeurs automatiques de billets. Chaque distributeur automatique contient plus de 400 livres. Les lecteurs peuvent emprunter jusqu’à cinq livres et les garder quatre semaines. Pour emprunter un ouvrage, il suffit de s’enregistrer en utilisant une carte de lecteur qu’on peut se procurer pour 10 yens (environ 16$) et qui donne accès à la fois aux machines automatiques et aux bibliothèques « traditionnelles ». Ce service, ouvert 24h/24, permet aux lecteurs de choisir les ouvrages qu’ils souhaitent lire, parmi 20 000 titres. La plupart des livres disponibles sont des romans, des biographies, des livres de cuisine et d’horticulture. Le succès des ces bibliothèques ne s’est pas fait attendre puisque 31,63% des livres empruntés dans le quartier de Chaoyang à Beijing proviennent de ces machines. Or, si certains se plaignent du manque de choix dans les machines, beaucoup, au contraire, louent ce système qu’ils trouvent très avantageux, pouvant venir récupérer et rendre leurs livres à toute heure, sans contrainte.

 

Source : China Daily.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/8/3/chine-des-bibliotheques-en-libre-service 2012-08-03T15:17:20 http://serdalab.com/article/2012/8/3/chine-des-bibliotheques-en-libre-service 368
Le taux de TVA sur le livre revient à 5,5% Après la réunion de la commission mixte paritaire le Parlement a définitivement adopté le projet de loi de finances rectificative 2012 qui a pour effet d’annuler la TVA sociale adoptée en avril dernier. L’article 24 de ce projet de loi prévoit le retour du taux de TVA appliqué aux livres et spectacles vivants à 5,5%, qui était à 7% depuis 4 mois.

La commission Culture du Sénat a souligné que « l’objectif est de préserver la filière du livre et d’encourager sa compétitivité dans l’économie numérique ». Elle a aussi rappelé que « le Syndicat de la Librairie Française a (…) insisté sur la fragilité économique des librairies, notamment indépendantes. » Et de continuer, « d’après les représentants des éditeurs, la baisse du taux de TVA devrait être absorbée par une moindre hausse des prix des livres au 1er janvier, date à laquelle les éditeurs répercutent habituellement le taux de l’inflation de l’année précédente. »

Le nouveau taux entrera en vigueur le 1er janvier 2013.

 

Sources: livreshebdo.fr & toutsurlesimpôts.com

]]>
http://serdalab.com/article/2012/8/1/le-taux-de-tva-sur-le-livre-revient-a-55 2012-08-01T12:37:13 http://serdalab.com/article/2012/8/1/le-taux-de-tva-sur-le-livre-revient-a-55 367
MO3T, le projet fédérateur de bibliothèque numérique d'Orange http://serdalab.com/article/2012/7/30/mo3t-le-projet-federateur-de-bibliotheque-numeriqu 2012-07-30T18:11:41 http://serdalab.com/article/2012/7/30/mo3t-le-projet-federateur-de-bibliotheque-numeriqu 367 Copie Privée : le Conseil Constitutionnel n'a validé qu’une partie de la loi A la suite de la décision du Conseil constitutionnel, la plateforme Chère Copie Privée, initiative fondée par l’UFC Que Choisir, la FEVAD et les industriels (dont Secimavi, SFIP, SNSII et Simavelec), a tenu à rappeler que le régime sur la copie privée français n’était pas incontestable, loin s’en faut. En effet, le Conseil constitutionnel n’a validé que l’article « assurant la survie temporaire des barèmes qui devaient être annulés suite à un arrêt du Conseil d’Etat ». Il est donc inexact de dire, comme l’indique le Conseil Constitutionnel, que le juge constitutionnel a validé cette loi : « il n’a examiné et validé que l’un de ses sous-articles (le 6-I de la loi du 20 décembre 2011) au regard des textes fondateurs ». Le Conseil Constitutionnel n’est d’ailleurs pas en mesure « d’analyser la compatibilité de cet article avec le droit européen et son interprétation » par la Cour de Justice de l’Union européenne. C’est pourquoi, le juge de la loi souligne que la disposition « n’a pas pour objet de faire obstacle à ce que ces règles puissent être contestées devant le juge administratif pour d’autres motifs ». Autrement dit, les questions relatives à la copie privée ne sont pas réglées « et d’ailleurs les recours administratifs et judiciaires continuent contre le régime de la copie privée et son application en France ». Rappelons que la loi du 20 décembre 2011 garantit la survie temporaire « des barèmes votés en commission copie privée, mais annulés par le Conseil d’État ».

 

Source : Marc Rees, Pcinpact.com.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/27/copie-privee-le-conseil-constitutionnel-na-valide- 2012-07-27T16:19:23 http://serdalab.com/article/2012/7/27/copie-privee-le-conseil-constitutionnel-na-valide- 12
Données à caractère personnel : l’archivage des tweets par la Library of Congress pourrait faire débat La bibliothèque du Congrès américain (Library of Congress) a récemment annoncé la mise en place d’un projet portant sur l’archivage de tous les tweets. L’objectif étant de préserver tous les messages publiés sur Twitter pour les générations futures et plus précisément « les messages qui contribuent à l’histoire de la planète ». Les tweets publiés à partir de 2006 (uniquement les tweets publics) seront donc précieusement conservés par l’institution. Ils ne seront toutefois pas consultables en ligne puisqu’il sera nécessaire d’avoir la carte de la bibliothèque pour pouvoir y accéder. Une fois publiés sur Twitter, les messages resteront sous embargo pendant six mois avant de passer dans le domaine « public ». La bibliothèque du Congrès n’a toutefois pas encore précisé s’il s’agissait de tous les tweets des pays dans lesquels Twitter est présent ou uniquement des tweets américains. Impliquant la collecte et le traitement de données à caractère personnel, ce nouveau projet porté par la bibliothèque du Congrès risque fort de faire débat.

Source : Idboox.com.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/26/donnees-a-caractere-personnel-larchivage-des-tweet 2012-07-26T12:41:16 http://serdalab.com/article/2012/7/26/donnees-a-caractere-personnel-larchivage-des-tweet 12
Copie privée et Cloud Computing : la Commission européenne dévoile sa stratégie La Commission européenne devrait aujourd’hui dévoiler sa stratégie en faveur du Cloud Computing, précisant sa position sur le droit d’auteur et les droits voisins. La Commission considère, en effet, que la rémunération doit se faire sur le droit exclusif, non sur l’exception pour copie privée. Cette position tranche avec celle défendue actuellement en France par le Ministère de la Culture lequel tente d’étendre la rémunération pour copie privée (RCP) au Cloud. Avec ce document, la Commission européenne souhaite ainsi promouvoir le Cloud Computing (« informatique dans les nuages »), auprès des entreprises européennes, estimant que ce système leur permettrait d’accroître leurs performances tout en réduisant leurs coûts. Toutefois, il reste encore à Bruxelles à éclaircir certains points notamment « des problèmes spécifiques en matière de protection des données et de conservation des données, de droit applicable, de responsabilités et de protection du consommateur ». La Commissio ajoute, de plus, que « les aspects de l'interopérabilité, de la normalisation et de la portabilité des données et des applications seront également abordés ».

Source : Marc Rees, pcinpact.com.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/25/copie-privee-et-cloud-computing-la-commission-euro 2012-07-25T12:07:03 http://serdalab.com/article/2012/7/25/copie-privee-et-cloud-computing-la-commission-euro 12
Aurélie Filippetti veut revenir sur certaines dispositions de la loi sur les archives de juillet 2008 http://serdalab.com/article/2012/7/24/aurelie-filipetti-veut-revenir-sur-loi-archives 2012-07-24T14:47:42 http://serdalab.com/article/2012/7/24/aurelie-filipetti-veut-revenir-sur-loi-archives 12 Livres numériques: l'Espagne augmente la TVA à 21% L'Espagne augmente le taux de TVA appliqué aux e-books à 21%, alors que les livres imprimés continuent de bénéficier du taux de 4% appliqué aux "biens culturels". Cette mesure a été annoncée par le premier ministre Mariano Rajoy le 11 juillet dernier, parmi d'autres mesures d'austérité très impopulaires. Elle semble être plus un privilège accordé à un secteur particulier de l'industrie plutôt qu'à la culture elle-même. En effet, le théâtre, la musique ou encore les films seront eux aussi taxés à 21%, ce qui devrait provoquer soit une perte de profits, soit une augmentation des prix, alors que le moral des consommateurs est déjà en berne.

Selon Antonio María Ávila, directeur exécutif de la FGEE (Fédération des Associations des Editeurs Espagnols), le gouvernement a été "gentil" avec l'industrie du livre. Il soutient que le taux de TVA des e-books est une question qui doit être résolue par l'Europe dans son ensemble. Il ajoute que "notre combat est d'obtenir de Bruxelles qu'elle considère les e-books comme des livres, car en ce moment ils sont considérés comme un service".

De leur côté, les éditeurs numériques et autres entrepreneurs de l'e-books rapportent leur déception et leurs craintes. Pour David Sánchez, co-fondateur et manager des ventes et des contenus de la plateforme 24symbols, cette mesure "tue le marché avant qu'il soit né". Il considère que "l'augmentation du taux de TVA menace la capacité des e-books à créer du profit, capacité qui doit toujours être prouvée. En plus, il existe des plateformes qui vendent en Espagne mais qui opèrent depuis le Luxembourg, un paradis fiscal où la TVA super-réduite des e-books est de 3%, la concurrence sur ce marché deviendra ridicule".
Ernest Folch, directeur éditorial des Ediciones B et de sa marque numérique B de Books, craint qu'une TVA plus élevée ne déçoive et frustre les lecteurs. Selon lui cette mesure "ralentira les ventes sur un nouveau marché qui vient tout juste de montrer des signes d'accélération". Si B de Books n'augmentera pas ses prix grâce à une coupe des profits, tous les éditeurs ne seront pas en mesure de suivre cet exemple. Folch mentionne le problème du piratage qui aura des effets dramatiques: "la première conséquence sera la croissance du piratage en temps de crise économique. Si les e-books sont plus chers les gens n'arrêteront pas de lire, mais ils chercheront de nouveaux moyens d'accéder aux contenus". Il conclue que "l'industrie ne devrait pas penser qu'elle est hors-jeu parce que les livres imprimés continuent de bénéficier du taux super-réduit. Ce qui est mauvais pour le numérique finira par devenir mauvais pour l'imprimé".

Source: publishingperspectives.com

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/23/livres-numeriques-lespagne-augmente-la-tva-a-21 2012-07-23T16:21:30 http://serdalab.com/article/2012/7/23/livres-numeriques-lespagne-augmente-la-tva-a-21 12
Développement de l’ebook : quelle(s) place(s) pour les bibliothèques ? http://serdalab.com/article/2012/7/23/developpement-de-lebook-quelles-places-pour-les-bi 2012-07-23T16:13:32 http://serdalab.com/article/2012/7/23/developpement-de-lebook-quelles-places-pour-les-bi 13 Livres numériques : le marché canadien en danger Le marché de l'ebook est fragilisé au Québec par l'adoption d'une version modernisée de la Loi canadienne sur le droit d'auteur (C-11). En effet, cette nouvelle loi introduit 40 exceptions au principe selon lequel la copie de matériel protégé est une violation directe des droits des créateurs de ce matériel.

Pour diminuer les effets de cette loi, les industries culturelles attendaient de nouveaux revenus par le biais d'une taxe sur les supports informatiques, mais le ministre de l'Industrie a annoncé que les cartes mémoires, très utilisées par les propriétaires de liseuses et de tablettes, n'y seraient pas soumises.

La nouvelle loi risque de permettre les copies de produits culturels en masse, sous couvert des exceptions, trop nombreuses. Elle met aussi en péril la plateforme de livres numériques développée par l'Association Nationale des Editeurs de Livres (ANEL) déjà utilisée par plusieurs marchés internationaux, dont la France.

Selon l'ANEL, avec l'adoption de cette loi le Canada se retire du virage numérique que prend actuellement le monde du livre.

Source: lapresse.ca

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/12/livres-numeriques-le-marche-canadien-en-danger 2012-07-12T18:27:16 http://serdalab.com/article/2012/7/12/livres-numeriques-le-marche-canadien-en-danger 12
NFC : une ville d’Autriche se transforme en bibliothèque géante Tandis que le terme NFC (pour Near Field Communication ou « communication en champ proche » (1)), évoque plutôt le paiement sans contact ou le partage de fichiers, les instigateurs du projet Ingeborg ont utilisé cette technologie à des fins culturelles. La ville de Klagenfurt au Sud de l’Autriche a en effet mis en place depuis le 2 juillet le projet Ingeborg ayant pour but « de transformer la ville en bibliothèque ». Grâce à 70 tags NFC et QR code répartis à travers la ville, chacun peut télécharger des ouvrages libres de droits en scannant les vignettes au moyen d’un Smartphone. Pour trouver les bornes, il suffit de se rendre sur le site web de l’opération et de jeter un coup d’œil à la carte de la ville. La plupart des ouvrages sont issus du projet Gutenberg qui met gratuitement à la disposition des internautes plus de 40 000 titres libres de droits. Cette opération originale veut montrer qu’il est tout à fait possible de distribuer des contenus digitaux et ce, gratuitement et légalement, mais aussi rappeler que la ville de Klagenfurt ne dispose pas de bibliothèque publique. Pour les instigateurs du projet, la prochaine étape sera de distribuer d’autres contenus tels que des films ou de la musique. Ils espèrent également que d’autres villes participeront à un projet similaire.

 

(1) Le NFC est une technologie de communication sans-fil à courte portée et haute fréquence permettant l’échanges d’informations entre des périphériques.

Source : cnetfrance.fr, Jérome Durel.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/12/nfc-une-ville-dautriche-se-transforme-en-bibliothe 2012-07-12T14:31:27 http://serdalab.com/article/2012/7/12/nfc-une-ville-dautriche-se-transforme-en-bibliothe 368
Projet IMPACT: l'Europe soutient les projets de numérisation des institutions culturelles Le FP7 (Seventh Framework Programme) de l'Union Européenne a financé à hauteur de 12,1 millions d'euros le projet IMPACT, destiné à établir un centre européen d'accès aux technologies et experts de la numérisation de masse, afin d'aider les bibliothèques, musées et archives à mener à bien leurs projets de numérisation.

Rendre les richesses culturelles et historiques de l'Europe numériquement accessibles

Ce projet a été inspiré par la richesse culturelle et historique de l'Europe, dont une infime partie est aujourd'hui disponible. Des millions de livres et de documents imprimés reposent dans des bibliothèques et des cartons, accessibles aux seuls chercheurs et universitaires. La numérisation à grande échelle permet de changer progressivement cette réalité. La Commission Européenne a pendant plus de 10 ans mené une campagne pour créer une bibliothèque numérique Européenne. Ce projet a vu le jour avec la création du portail central Europeana, qui met à disposition des milliers de documents numérisés à travers l'Europe. Pendant quatre ans et demi, le projet FP7 a oeuvré pour soutenir cet effort. Ses partenaires technologiques ont développé une suite de logiciels "post-scan" destinée à améliorer la qualité et la finesse de numérisation.

Le projet IMPACT a eu pour but de développer la technologie, les outils et logiciels de numérisation de masse afin de soutenir les projets de numérisation et permettre aux Institutions de les mener à bien efficacement. IMPACT a apporté un système qui fonctionne comme un médiateur: il met en contact les utilisateurs finaux avec les partenaires du projet, experts en numérisation. Un programme de formation traitant des questions et des technologies de la numérisaiton à grande échelle a aussi été mis à disposition sur le site du projet.

Le développement d'un cadre entretenu par un Competence Centre

IMPACT a permis le développement d'un cadre technologique, d'une architecture qui réunit tous les outils et technologies de numérisation en un seul endroit et qui assure qu'ils soient tous interopérables. Clemens Neudecker, manager technique d'IMPACT, commente: "nous voulions permettre aux bibliothèques et archives de choisir le système ou le logiciel qu'elles voulaient et de l'utiliser comme elles le voulaient. Nous ne voulions pas que les gens s'inquiètent des formats de fichiers, des conversions ou des questions d'interopérabilité. Le cadre s'occupe de ces questions, comme du défi de l'extensibilité."

IMPACT a pris fin en juin 2012, mais l'expertise collective de ses partenaires et leur expérience d'utilisation et de développement des outils de numérisation reste ouverte à la communauté de la numérisation de masse par le biais du Competence Centre IMPACT. L'administration de ce centre et le bureau d'aide seront dirigés par la bibliothèque virtuelle Miguel Cervantes et l'Université d'Alicante en Espagne. Les infrastructures informatiques et le stockage seront pris en charge par le "Supercomputing and Networking Centre" de Poznan en Pologne. Enfin, la base de données principale du projet IMPACT est hébergée à l'Institut PRIMA de l'Université de Salford au Royaume-Uni. Elle compte aujourd'hui plus de 500 000 images numérisées venant des bibliothèques partenaires d'IMPACT.

Le Competence Centre est financé par des abonnements, qui sont de 10 000€ pour les organisations privées et entreprises et de 6 000€ pour les établissements publics. Le Dr Balk conclue: "on ne peut pas faire de la numérisation de masse seul. La coopération est vitale et les partenaires d'IMPACT ont maintenant des années d'expérience dans le domaine. Par le biais du Competence Centre nous sommes maintenant à même de partager nos connaissances et notre expérience avec d'autres et à porter plus avant cette vision d'ouverture de la richesse des ressources historiques de l'Europe".

Source: Europe's Information Society

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/6/projet-impact-leurope-soutient-les-projets-de-nume 2012-07-06T17:16:02 http://serdalab.com/article/2012/7/6/projet-impact-leurope-soutient-les-projets-de-nume 367
Réutilisation des archives publiques : la CAA de Lyon a tranché le litige opposant le département du Cantal à NotreFamille.com http://serdalab.com/article/2012/7/6/reutilisation-des-archives-publiques-la-caa-de-lyo 2012-07-06T13:08:22 http://serdalab.com/article/2012/7/6/reutilisation-des-archives-publiques-la-caa-de-lyo 367 Livres numériques et TVA à taux réduit: la France doit répondre à la Commission Européenne http://serdalab.com/article/2012/7/5/livres-numeriques-et-tva-a-taux-reduit-la-france-d 2012-07-05T16:28:20 http://serdalab.com/article/2012/7/5/livres-numeriques-et-tva-a-taux-reduit-la-france-d 367 Que pensent les bibliothécaires de l’Open Access ? InTech, un éditeur multidisciplinaire, vient de publier les résultats d’une étude menée en avril dernier auprès de 211 bibliothécaires et intitulée « Assessing the role of librarians in an Open Access world », ayant pour but d’évaluer le rôle des bibliothécaires dans le monde du libre accès (Open Access). InTech a ainsi cherché à analyser :

- le niveau de connaissances des bibliothécaires vis-à-vis de la publication en libre accès ;

- leurs opinions et leurs attitudes envers le libre accès ;

- leur rôle actuel en ce qui concerne le libre accès ;

- les changements induits par le libre accès.

 

Quelques résultats de l’étude à retenir :

- 95% des participants à l’étude connaissent bien ou assez bien le modèle Open Access ;

- 78% des participants y sont favorables ;

- 26% pensent que le libre accès va devenir le modèle prédominant dans les communications savantes ;

- 95% pensent que ce modèle apporte déjà ou apportera bientôt de réels bénéfices, tandis que seulement 5% pensent que ce modèle n’a pas d’intérêt et ne doit donc pas être privilégié par rapport à d’autres modèles ;

- les deux façons les plus fréquentes de promovoir de l’Open Access sont : l’organisation d’évènements / la publication d’articles (87%) et la promotion du modèle Open Access auprès des lecteurs (74%).

- Pour 97% des participants, c’est aux bibliothécaires de sensibiliser le public à ce modèle. Néanmoins, 58% d’entre eux considèrent qu’ils ne sont pas assez informés sur ce modèle.

- De nombreux participants pensent que les bibliothécaires saisissent mieux les enjeux de l’Open Access que l’ensemble des auteurs et des lecteurs.

 

Pour accéder à l’étude dans son intégralité, cliquez ici.

 

Source : openaccess.inist.fr, Thérèse Hameau.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/5/que-pensent-les-bibliothecaires-de-lopen-access 2012-07-05T14:50:37 http://serdalab.com/article/2012/7/5/que-pensent-les-bibliothecaires-de-lopen-access 368
Foire du Livre de Francfort 2012 L'édition 2012 de la plus grande foire du livre du monde aura lieu du 10 au 14 octobre à Francfort. Cette année, l'invité mis à l'honneur est la Nouvelle-Zélande qui fera partager sa culture et sa littérature.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel de l'évènement, book-fair.com.

]]>
http://serdalab.com/article/2012/7/5/foire-du-livre-de-francfort-2012 2012-07-05T12:35:36 http://serdalab.com/article/2012/7/5/foire-du-livre-de-francfort-2012 12