Etats-Unis
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Tendance
- Thibaut Stephan

The American Library Association a publié une fiche d’évaluation à destination des bibliothèques afin de les guider parmi les différents modèles économiques proposés par les éditeurs et les distributeurs.

Tendance
- Thibaut Stephan

Le Library Journal publie les résultats d’une enquête consacrée aux pratiques marketing des bibliothèques aux Etats-Unis et au Canada, menée en novembre 2012 auprès de 471 professionnels.

Actu marché
- Thibaut Stephan

Une étude signée Digital Book World et Forrester souligne l’optimisme des éditeurs vis-à-vis de la transition numérique.

Tendance
- Thibaut Stephan

Alors que les éditeurs traditionnels affichent leurs réticences au sujet des programmes de prêts de livres électroniques dans les bibliothèques, de nouveaux acteurs s’engouffrent dans la brèche. C’est le cas de Smashwords, un distributeur spécialisé dans les ouvrages autoédités et indépendants.

La Douglas County Library, bibliothèque américaine du Colorado, a annoncé l’acquisition de 10 000 titres numériques via un contrat avec Smashwords. Il s’agit d’un message fort adressé aux éditeurs : face aux pratiques tarifaires excessives et aux conditions d’utilisation restrictives, des alternatives existent pour répondre à la demande croissante du public en matière d'e-books.

Smashwords se distingue ainsi par un positionnement-prix raisonnable (4$ en moyenne) et laisse une grande liberté aux bibliothèques une fois le titre acheté, ces dernières s’engageant simplement à respecter les règles du copyright américain et donc à ne créer aucun dérivé à partir de l’œuvre originale.

Le ton est donné en ce début d’année. Il sera intéressant de suivre les réactions des éditeurs, ainsi que le comportement des bibliothèques susceptibles de prendre exemple sur la Douglas County Library. 

 

Source : Actualitté

Tendance
- Thibaut Stephan

Le cabinet Manhattan Research est spécialisé dans les études des secteurs de la santé. Il vient de publier une nouvelle étude intitulée « Cybercitizen Health U.S » dédiée aux nouvelles tendances comportementales des citoyens américains en matière de santé, à travers le prisme du numérique.

Tags : Etats-Unis
Tendance
- Manon Vincent

Selon une étude menée par BookBoon.com, une plateforme en ligne proposant des ebooks gratuits, 57,8% des étudiants américains préfèrent les manuels scolaires numériques aux manuels scolaires papier.

Près de 10 000 étudiants, dont 2 164 étudiants américains ont répondu à l’étude de BookBoon.com. Ainsi, on apprend que :

  • Seulement 42,4% des étudiants américains préfèrent les manuels scolaires papier. Ils sont donc 57,8% à préférer les manuels numériques.
  • 76,6% des étudiants n’achètent pas les manuels scolaires obligatoires.
  • 59,4% achètent des livres d’occasion. En effet, seulement 25% des étudiants achètent des manuels neufs.
  • 96,9% des étudiants jugent le prix des manuels scolaires trop cher.

En outre, les ouvrages papier et numériques n’offrent pas les mêmes avantages, selon les étudiants interrogés. Ainsi, tandis que 51,9% déclarent qu’il est facile de lire sur un manuel papier, seulement 24,3% des étudiants affirment qu’il est facile de lire sur un manuel numérique.Le manuel numérique est, en revanche, facile à transporter pour 43,3% des répondants. Son prix est, de plus, vu comme un avantage pour 16,8% des étudiants.

 

Source : Dan Eldridge, teleread.com.

Tendance
- Manon Vincent

C’est à cette question qu’a voulu répondre Jeremy Greenfield, directeur de la publication de Digital Book World (DBW), une plateforme d’actualités en ligne spécialisée sur les ebooks, en lançant une enquête via le compte Twitter de la société.

Actu marché
- Manon Vincent

Le Book Indutry Study Group (BISG) vient de publier son rapport annuel sur les chiffres et tendances de l’industrie du livre, tant numérique que papier. Cette étude très complète (mais payante !) prend en compte les données issues de 1970 éditeurs, représentatifs de tous les secteurs : littérature « grand public », édition scolaire, édition scientifique, etc.. En plus d’être disponible au format PDF, le rapport est également disponible sous la forme d’un tableau de bord interactif en ligne (Data Cube Dashboard Analytics), permettant de visualiser aisément les données et d’explorer finement les données sous de multiples dimensions. L’internaute peut ainsi naviguer dans les données en fonction de la répartition des ventes par catégorie d’éditeurs, par format (physique et numérique), par canaux de distribution (distribution « physique », librairies en ligne, foire aux livres, salons professionnels…), ainsi que par modèle économique et type d’offres (B2B, B2C…). Il a la possibilité de comparer les performances de sa société avec les acteurs du marché, les auteurs du rapport ayant classé les 35 000 éditeurs recensés aux Etats-Unis par leur taille. On apprend ainsi qu’il y a :

  • 49 "très grandes maisons" d’édition (publiant plus de 10 000 ouvrages à l’année),
  • 364 "grandes maisons" d’édition (publiant entre 1000 et 10 000 ouvrages par an),
  • 1 500 "maisons moyennes" d’édition (publiant entre 100 et 1000 ouvrages par an),
  • 33 886 "petits éditeurs" (publiant moins de 100 ouvrages par an).

Le rapport nous informe aussi sur les ventes des éditeurs qui, tous formats et tous canaux de vente confondus, ont baissé entre 2010 et 2011 de 2,5%, passant de 27,9 milliards de dollars à 27,2 milliards de dollars. Les ventes unitaires ont, en revanche, augmenté de 3,4%, passant de 2,68 milliards à 2,77 milliards de dollars. Pour toutes les catégories, la vente directement au consommateur a connu une augmentation de 1,11 milliard de dollars, soit une augmentation de 58%. Ce rapport qui vise à refléter fidèlement le comportement du marché en tirant profit des outils de collecte de données et d’analyse, permet ainsi aux éditeurs de mieux suivre les évolutions de leur secteur.

 

Source : Eugene J.Schwartz, bookbusinessmag.com.

Actu marché
- Manon Vincent

Les chiffres de ventes d'ebooks Outre-Atlantique continuent de progresser, représentant désormais près de 20% du chiffre d’affaires global des quatre sur cinq plus grands groupes d’édition mondiaux, pour le premier semestre de 2012. Ainsi, à l’exception du groupe Lagardère dont le segment ebooks n’est pas encore très développé et n’a de ce fait pas encore un fort impact, les grands groupes d’édition voient tous leurs revenus augmenter sensiblement grâce aux ventes d’ebooks. La division américaine du groupe Hachette voit ainsi ses ventes liées au numérique augmenter de 20% au premier semestre 2012, représentant 27% du chiffre d’affaires total du groupe, soit une augmentation de 22% par rapport au premier semestre 2011.

Quant à l’éditeur Random House, il annonce la plus forte croissance du secteur des six premiers mois de cette année grâce aux ventes de la trilogie Fifty Shades of Grey, tant pour l’édition numérique que papier. Les ventes mondiales d’ebooks de Random House augmentent ainsi de 89,1% pour atteindre 208 millions d’euros. Les livres numériques représentent désormais 22% de l’ensemble des ventes de l’éditeur dans le monde et 27% des ventes aux Etats-Unis.

Bien que les ventes d’ebooks ne représentent que 8,4% des revenus mondiaux du groupe Lagardère pour cette première partie de l’année, les ventes de livres électroniques ont quand même augmenté de 68,9% sur la période pour le groupe, ce qui représente le deuxième plus rapide taux de croissance parmi les cinq maisons d’édition. Chez Simon & Schuster, les ventes ont augmenté de 51% dans le premier quart de l’année, générant un revenu de 77 millions de dollars. Notons que, pour la même période, les ventes de livres électroniques de l’éditeur Harlequin ont augmenté de 34,4% et celles de Penguin de 31,2%. En outre, les marges d’exploitation n’ont augmenté que pour Random House et Harlequin dans la première moitié de 2012. Les éditeurs Lagardère et Simon & Schuster, étant en procès contre le Department of Justice pour entente sur le prix de vente des ebooks, cela a certainement affecté leurs résultats.

Et alors que Fifty Shades of Grey de Random House continue de générer des résultats records, d’autres succès littéraires participent également à l’augmentation générale des ventes, comme la saga Twilight, publiée par le groupe Hachette. Quant au groupe Lagardère, il espère bien « booster » ses ventes en publiant cet automne le nouvel ouvrage de J.K. Rowling, intitulé The Casual Vacancy.

 

Source : Publishersweekly.com.

 

Actu marché
- Manon Vincent

Kobo, le spécialiste du livre numérique, vient d’annoncer un partenariat avec les librairies indépendantes américaines. La société Kobo prend, en effet, la place de Google auprès des libraires indépendants, après que la firme de Mountain View a mis fin à son partenariat. Kobo distribuera donc sa liseuse électronique auprès de 2000 enseignes. Les libraires pourront également commercialiser des ebooks sur leur site « avec les outils Kobo ». 400 boutiques seront ainsi équipées à l’automne et les libraires bénéficieront de formation sur les outils numériques. Alors qu’Amazon, principal concurrent de Kobo, n’a pas encore été en mesure d’obtenir un tel partenariat, devant se contenter « de distributeurs et non pas de libraires aux Etats-Unis », grâce à cet accord, Kobo améliore visiblement son image auprès des éditeurs et des libraires et signe un partenariat « majeur pour sa présence sur le marché américain ».

 

Source : Clément Monjou, ebouquin.fr.

Powered by KB Crawl