Données publiques
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
- Etienne Michardiere

Les Chefs d’État du G8 ont signé le 18 juin 2013 la Charte du G8 pour l’Ouverture des Données Publiques.

Lors du sommet de Lough Erne (Irlande du Nord), François Hollande et les autres chefs d'Etat du G8 ont signé une Charte pour l'Ouverture des Données Publiques. Cette charte fait bien référence à la transparence et à la performance des services publics, y compris ceux de la santé. L’accès libre et gratuit aux données publiquesy est prôné. Le but de cette charte est de promouvoir une gouvernance plus ouverte et plus transparente en ouvrant les données publiques. Ces données pourront être réutilisées gratuitement afin de favoriser l’innovation entrepreneuriale, citoyenne et sociale. Chaque Etat membre du G8 développera un plan d'action d'ici fin 2013, visant à respecter les principes de la Charte en mettant en oeuvre les meilleures pratiques et les engagements collectifs détaillés dans son annexe technique d'ici fin 2015. Dans un communiqué, les chefs d'Etat affirment que « cette Charte contribuera à accroître la quantité de données publiques ouvertes dans les secteurs essentiels de l'action publique, comme la santé, l'environnement ou les transports, à soutenir le débat démocratique.» Cette initiative, « essentielle à l'âge de l’information », sera mise en œuvre d'ici la fin de l'année, promettent les intéressés.

Source : etalab.gouv.fr

Catégories : Brève, Data
Actu produit
- Etienne Michardiere

Cisco vient d’installer 200 capteurs sur le boulevard Victor-Hugo à Nice. Grâce aux informations récoltées, la ville de Nice va pouvoir améliorer sa gestion urbaine.

Le boulevard Victor-Hugo est une grande artère du centre-ville et il est désormais connecté à l'aide de l'Internet des objets. La municipalité va pouvoir utiliser et croiser des informations en temps réel sur la mobilité et le stationnement, l’éclairage public, la propreté urbaine et la qualité de l’air. En ajustant la luminosité en temps réel et en fonction des besoins, il est, par exemple, possible de « réduire de 30% la facture ». Sur le même principe, la ville peut adapter les tournées de ses camions-bennes en fonction du remplissage effectif des containers à papier ou verre.
Nice est un précurseur dans l’utilisation de ces données. Et comme le dit M. Vassoyan directeur de Cisco France, « Aujourd’hui seul 1% des objets de notre quotidien sont connectés à internet. Or on peut exploiter des données ou consommer de façon plus intelligente (…) grâce à une infrastructure fiable et sécurisé ». Toutes ces informations, une fois triées et analysées, seront utiles à la ville en apportant une aide à la décision.
Les informations récoltées seront consultables par tous via un smartphone ou une tablette. L’opération est financée par Cisco et doit durer un an. La ville pourra alors décider d’étendre cette expérimentation.

Source : lagazettedescommunes.com

Actu législation
- Virginie Boillet

Le parlement a voté, ce jeudi 13 juin 2013, la révision de la directive sur la réutilisation des données publiques.

Les 27 états membres ont deux ans pour transposer la directive dans leur législation nationale. Voir les principaux éléments de révision.

- Etienne Michardiere

Certaines données des collectivités territoriales sont désormais accessible sur le portail data.gouv.fr

Des données d’exécution budgétaire des collectivités territoriales ont été mises en ligne sur le site data.gouv.fr par la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP). Ainsi les charges de fonctionnement, les produits de fonctionnement, les dépenses d’investissement et les recettes d’investissement par commune, département et région sont consultables par tous. Toutes les données seront régulièrement actualisées par la DGFiP.

Source : etalab.gouv.fr

- Etienne Michardiere

Les initiatives autour de l'ouverture des données sont nombreuses. Le projet ENGAGE vient de lancer la deuxième version de sa plateforme.

Le projet ENGAGE est issu d’une politique d’amélioration de l’accès aux données du secteur public depuis 2011 et pour une durée de trois ans. Le projet œuvre à la mise en place d’une infrastructure qui intègre des jeux de données publiques originaux et des jeux de données créés, maintenus et étendus par des communautés d’utilisateurs telles que : des chercheurs, des citoyens, des développeurs, des journalistes, des fonctionnaires, des entrepreneurs ou des archivistes/bibliothécaires. Il s’agit d’un espace collaboratif et social pour toutes les personnes qui s’appuient sur les données publiques pour un usage professionnel ou personnel.
La première version est sortie l’année dernière et la version 2.0 vient d’être lancée. Le but d’ENGAGE est d’offrir un espace de collaboration et de “curation” de données où la qualité, l’utilité et les objectifs partagés d’utilisation sont des critères importants. Dans les mois à venir, la plateforme ENGAGE va se voir ajouter des fonctionnalités supplémentaires grâce à des outils commes ScraperWiki ou OpenRefine. Ces outils faciliteront la réutilisation des données. De plus, de nouvelles fonctionnalités de visualisation seront ajoutées.

Source : data-publica.com

Tendance
- Thibaut Stephan

Henri Verdier, directeur d’Etalab, mission à l’origine de l’ouverture du portail data.gouv.fr et chargée de coordonner les efforts en matière de réutilisation des données publiques, a annoncé l’organisation des états généraux de la santé « dans quelques semaines » pour une durée de cinq à six mois.

L’objectif est de réunir les différentes parties prenantes (professionnels, citoyens, associations) afin d’identifier les jeux de données à potentiel et de définir les enjeux techniques, économiques et juridiques de leur libération. Ces réunions déboucheront sur la rédaction de rapports qui seront rendus publics.

La politique en matière de données publiques fait donc l’objet d’un repositionnement vers une méthode collaborative en vue de "créer du sens et du consensus autour de l'ouverture des données publiques", selon Henri Verdier.

Il s’agit également d’une réponse à la pétition « Initiative transparence santé » lancée par des associations de patients, d’usagers, des développeurs ainsi que des représentants des complémentaires en vue d'améliorer l’accès aux données publiques de santé.

Source : TIC santé

Catégories : Tendance, Brève, Data, France
Tendance
- Thibaut Stephan

Le think tank Institut Montaigne publie un rapport intitulé « Pour un New Deal numérique » pour placer le numérique au cœur de l’économie et comme la source majeure de croissance dans un contexte épineux.

Tendance
- Thibaut Stephan

Les entreprises commencent à prendre conscience de la valeur des informations qu’elles ont collectées dans le cadre de leur activité.

Ainsi, d’après les estimations du cabinet Gartner, 30% des entreprises vont monétiser leurs données directement ou indirectement, à travers la vente ou l’échange d’informations. Doug Laney, Vice-président de Gartner, explique ce phénomène par « le besoin de justifier les dépenses liées au stockage et à la gestion de gros volumes de données ».

Certaines entreprises commercialisent déjà une partie de leur patrimoine informationnel ou exploitent des données diffusées par les organismes publics pour concevoir de nouveaux produits.

Cette tendance va progressivement mener à la formation d’un nouvel écosystème qui se développera pour structurer la commercialisation de l’information. Citons par exemple l’apparition de courtiers en information et de chefs de produits informationnels qui seront chargés de mettre en place des stratégies de monétisation des données détenues par les organisations.

Les consommateurs doivent valoriser les données liées à leur consommation, à leur activité et à leur profil. Celles-ci doivent donc être protégées et leur diffusion doit nécessairement être source de bénéfices, financiers ou non. A l’inverse, les entreprises qui collecteraient des données personnelles de manière abusive pourraient s’exposer à des réactions négatives de la part des consommateurs, voire à un durcissement du cadre réglementaire.

 

Plus d'informations sur les données publiques et les données d'entreprises ici

Source : Gartner

Catégories : Tendance, Chiffres-clés, Analyse, Data
Tendance
- Thibaut Stephan

Le projet MesInfos a été créé par la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) afin que les données personnelles détenues par les organisations soient restituées aux utilisateurs. Après une phase exploratoire en 2012, une expérimentation va être lancée en 2013, fédérant des entreprises et organismes publics, des consommateurs et des développeurs.

Il s’agit finalement de rééquilibrer les relations qu’entretiennent actuellement les entreprises et les consommateurs, à l’image du projet MiData au Royaume-Uni.  Ce dernier vise à permettre aux consommateurs de réutiliser leurs propres données générées par leurs contrats divers (électricité, banque), leurs transactions sur internet et autres programmes de fidélité, jusqu’alors inaccessibles. Cette initiative du gouvernement britannique se résume à l’acronyme TACT :

- Transparence : inventaire des données personnelles détenues par les entreprises ;

- Accès : développement d’outils en faveur de l’accès aux données par les consommateurs ;

- Contrôle : possibilité de modification des données par les consommateurs ;

- Transfert : possibilité de récupération et d’exploitation des données par les consommateurs.

Et le projet va même plus loin puisqu’il prévoit la définition par le client de conditions générales de réutilisations des données fournies. Une innovation qui permettrait aux particuliers de mieux contrôler la réutilisation de leurs informations personnelles. Dans le cadre de ce projet, le gouvernement britannique collabore avec des associations de consommateurs et des entreprises de tous horizons comme Mastercard, Google ou encore EDF Energy. Une consultation a été menée entre juillet et septembre 2012 dans le but de donner une ligne directrice au projet MiData.

Aux Etats-Unis, des initiatives sectorielles sont à noter, à l’image des projets Blue Button pour la santé et Green Button  pour l’énergie.

Reste à savoir si les entreprises vont accepter de redonner le « pouvoir » à leurs clients qui pourront alors mieux gérer leur budget, comparer leurs factures avec d’autres consommateurs ou encore chercher une offre mieux adaptée à leur consommation. Signalons à ce propos le projet Refact, qui analyse votre facture téléphonique puis en édite une nouvelle sous la forme d’une infographie vous donnant les véritables clés de votre consommation.

La phase d’expérimentation du projet MesInfos fédèrera une dizaine de grandes organisations (tous secteurs confondus), environ 300 consommateurs qui pourront accéder à leurs données personnelles ainsi que des développeurs chargés de concevoir de nouvelles applications à partir des données personnelles progressivement collectées par les différentes organisations.

Les enjeux de l’exploitation des données personnelles sont analysés dans notre dernière étude "Open Data en France : acteurs, projets et tendances".

 

Source : Internet actu

Avis d'expert
- Thibaut Stephan

Jérôme Filippini, récemment nommé à la tête du Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique, s’exprime sur l’ambition des nouveaux jeux de données qui devraient être libérés début 2013.

« La politique d’ouverture des données publiques – ce que l’on appelle l’Open Data – est une priorité du gouvernement. Ce sera l’un des fils rouges de la modernisation de l’action publique. Notre ambition est de mobiliser les administrations pour qu’elles mettent en ligne des données à plus fort enjeu démocratique et pouvant déboucher sur de vrais usages et des innovations sociales et économiques. En clair, nous nous intéresserons davantage à la qualité qu’à la quantité. Avec deux ambitions : rendre l’action publique plus transparente et favoriser l’émergence de nouveaux services. »

Signalons par ailleurs que la troisième édition de la journée internationale de l'Open Data, consacrée à la création de nouvelles applications et au développement de la communauté des réutilisateurs, aura lieu le samedi 23 février 2013. Un site internet dédié à l'événement ouvrira prochainement : http://opendataday.org/

 

 

Source : acteurspublics.com et ePSI platform

Page 1 / 9 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl