Apple
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Tendance
- Thibaut Stephan

Le cabinet Gartner s’est penché sur l’avenir du marché des services financiers, et plus particulièrement sur l’impact des géants du numérique (Google, Apple, Facebook) sur l’offre de services financiers.

Actu marché
- Manon Vincent

Alors que la Commission européenne a diligenté une enquête pour collusion, les quatre éditeurs poursuivis (Hachette Livre, Simon & Schuster, Harper Collins et Verlagsgruppe Georg von Holtzbrinck), ainsi qu’Apple, se sont engagés à modifier leurs pratiques de vente avec les détaillants. Plus exactement, « les cinq entreprises proposent de mettre fin aux contrats d’agence existants et de ne pas adopter de clauses NPF concernant les prix durant cinq ans ». Ces cinq entreprises sont, en effet, soupçonnées par la Commission européenne de s’être entendues sur les prix au détriment de la concurrence et d’avoir adoptées un modèle d’agence leur permettant « d’exercer un contrôle plus important sur les prix de vente au détail », empêchant de ce fait les distributeurs d’appliquer le prix de leur choix aux livres électroniques. La Commission ajoute que « si la consultation des acteurs du marché confirme que ces engagements permettent de lever les inquiétudes de la Commission concernant la concurrence, ils pourront être rendus obligatoires pour les entreprises ». Ainsi, la Commission européenne pourrait abandonner les poursuites engagées contre ces cinq entreprises si la consultation des acteurs du marché s’avérait concluante. Pour ce faire, elle  « invite les tiers intéressés à lui faire part de leurs observations sur les engagements proposés par [les] quatre éditeurs internationaux »

 

Source : Communiqué de presse de la Commission européenne daté du 19/09/2012.

 

Actu marché
- Manon Vincent

Alors que le gouvernement hollandais s’inquiétait il y a quelques semaines de la faiblesse du marché du livre numérique aux Pays-Bas, les premiers résultats des ventes pour 2012 sont plutôt rassurants. En effet, malgré un catalogue de livres numériques ne comprenant que 16 000 titres, ce sont 600 000 ebooks qui se sont vendus durant la première moitié de 2012, « portant à 3% la part de marché du numérique sur l’industrie du livre ». Si l’on en croit des estimations très optimistes, la part de marché de l’ebook pourrait bien représenter 7% sur l’industrie du livre d’ici la fin de l’année, son poids dans l’édition ayant tout simplement doublé en un an. Visiblement, c’est l’arrivée de Kobo et d’Apple sur le marché qui aurait permis ce développement. Amazon, par ailleurs, devrait avant la fin de l’année tenter d’entrer sur le marché hollandais. Il devra toutefois s’imposer face au concurrent local, Bol.com, « qui possède au moins 80% des parts de marché pour la vente d’ebooks ». Selon les estimations de l’éditeur Central Bookstore, les téléchargements de livres numériques pourraient atteindre 1,5 million d’ici fin décembre.

 

Source : Antoine Oury, Actualitté.

Chiffres-clés
- Manon Vincent

Avec la vente de 11,8 millions d’iPad au premier trimestre 2012, Apple détiendrait désormais près de 68% de part de marché, selon le cabinet d’études IDC. Or, les ventes de tablettes tactiles, toutes marques confondues, n’ont cessé d’augmenter, atteignant 17,4 millions d’exemplaires vendues ce premier trimestre (soit 120% d’augmentation). Fait intéressant, alors que les ventes d’Apple continuent d’augmenter, celles de ses concurrents ont considérablement baissé après les fêtes de Noël.

Source : Les Echos.

 

Actu marché
- Manon Vincent

Au 1er trimestre 2012, 97,3% des tablettes utilisées en entreprise étaient des iPad, selon une enquête de Good Technology, réalisée auprès de ses 5000 clients, principalement des grands comptes, issus du monde entier.

Good Technology, un fournisseur de logiciels de gestion de parc mobile (Mobile Device Management), a dressé la liste des 10 terminaux mobiles les plus utilisés en entreprise. Il  apparaît que les six premiers produits activés en entreprise sont des Apple, l’iPhone 4S représentant 37% de taux d'activation, l’iPad 2 17,7%, l'iPhone 4 15,2%, le nouvel iPad 4,3%, l'iPad 2,8%, et l’iPhone 3GS 2,5%. En bref, 80% des terminaux mobiles confondus (Smartphones et tablettes) activés en entreprise au 1er trimestre 2012 ont comme système d’exploitation iOS et seulement 20% Android. Il y a donc une baisse significative des terminaux équipés d’un OS Android puisqu’au 1er trimestre 2011, 30% des terminaux activés l’étaient encore sous ce système d’exploitation. Selon Gartner, la nette progression de iOS s’expliquerait, entre autres, par le succès phénoménal de l’iPad et par le fait que les entreprises ne travaillant que sous un seul système d’exploitation, choisissent en priorité iOS.

L’hégémonie d’Apple est toutefois à relativiser puisque les chiffres de Good Technology concernent principalement de grands comptes et dans la mesure où, toujours selon Gartner, 51% des Smartphones vendus au dernier trimestre 2011 avaient comme OS Android et seulement 24% iOS.

 

Source : CMS wire

 

- Manon Vincent

SeeMy, société française spécialisée dans les réseaux sociaux, va lancer dans les prochaines semaines une solution complète dédiée au réseau social d’entreprise (RSE) sur iPad. L’intégralité des fonctionnalités du RSE de la « version classique » sera disponible dans cette nouvelle version, sans allègement. Cette version inclura en plus des fonctions permettant la géolocalisation et l’exploitation de l’appareil photo de la tablette d’Apple. Le coût de la solution devrait être identique à sa « version classique ». Signe d’un partenariat fort entre SeeMy et Apple, l’application pourra être distribuée à partir d’un Appstore interne.

Source : Collaboratif-info.fr

Tags : app stores, Apple, RSE
Actu marché
- Thibaut Stephan

Apple et 5 éditeurs (Simon & Schuster Inc, Hachette, Penguin, Macmillan et HarperCollins) pourraient être rattrapés par la justice américaine pour violation des lois antitrust.

Actu marché
- Thibaut Stephan

Le libraire lyonnais souhaite proposer une alternative "open source" à Apple et Amazon.

Le libraire français Decitre s'apprête à lancer une plate-forme ouverte de distribution de livres numériques concurrente des applications Apple ou Amazon. Baptisé TEA (The E-book Alternative), cette solution permettra aux lecteurs et aux éditeurs d'échapper aux écosystèmes fermés des mastodontes nord-américains. "Les solutions propriétaires d’Apple ou d’Amazon enferment éditeurs et les lecteurs dans un format technique propriétaire, avec un distributeur unique et une bibliothèque dépendante du distributeur". explique Guillaume Decitre, gérant de la librairie éponyme.

Les lecteurs pourront télécharger l'application TEA sur les différents appstores (Apple, Androïd, etc) puis accéder aux catalogues des éditeurs. Ces derniers céderont les droits numériques de leurs ouvrages à Decitre mais pourront personnaliser l'interface de TEA. The Ebook Alternative est en effet une plate-forme "open source" : elle pourra être modifiée et enrichie de nouvelles fonctionnalités à l'image du navigateur Firefox qui est régulièrement amélioré grâce aux internautes.

Plusieurs éditeurs ont fait connaître leur intérêt pour cette nouvelle plate-forme : Eyrolles, Gallimard, La Martinière-Le Seuil, Editis. 

L'application TEA sera d'abord disponible sur la liseuse Bookeen dès le 4 avril, puis sur l'appstore Androïd avant d'être mise à disposition des utilisateurs iPad au mois de juin prochain.

 

Source : Archimag

Actu marché
- Thibaut Stephan

Réellement initié fin 2009, le marché polonais est actuellement en phase de décollage. Bartlomiej Roszkowski -PDG du distributeur Nexto - évalue le poids du segment e-book en 2011 à 2% du marché global.

Actu marché
- Virginie Boillet

La vente d’iPad a triplé entre 2010 et 2011 (311%) et celle de l’iPhone presque doublé (87%). La vente de ces deux matériels représente respectivement 19% et 43% du chiffre d'affaires global de la firme en 2011, soit au total plus de la moitié de celui-ci. Certes, la vente de contenus a augmenté de 28% en 2011. Cependant, en comparaison, la part de vente de contenus sur la globalité de son chiffre d’affaires reste assez insignifiante pour Apple (6%) et surtout, est en baisse (8% en 2010 et 9% en 2009).

Catégories : Actu marché, Analyse, IEP
Tags : Google, Apple
Powered by KB Crawl