La tablette rendue responsable du déclin de la lecture en Corée du Sud
La patrie de Samsung, un des plus gros fabricants de tablettes au monde, est victime de déclin de la lecture chez ses compatriotes. Et les tablettes numériques en seraient responsables. C’est du moins ce dont l’association des éditeurs coréens se plaint à la « Séoul International Book Fair ».

Seung Hyun Moon, Directeur du département des projets internationaux, à l’association des éditeurs coréens, a expliqué : « le marché des ebooks est de pire en pire en Corée. Autrefois les gens lisaient dans le métro et aujourd’hui, vous pouvez les voir en train de regarder les séries TV qu’ils ont manquées ». Selon lui, les éditeurs coréens sont paranoïaques à propos des ebooks après avoir vu l’industrie musicale s’écrouler en raison du piratage. La situation est quelque peu ironique dans la mesure où, il y a quelques années, le libraire américain Barnes & Noble avait prédit un grand avenir aux ebooks en Corée. Cela dit, les livres coréens se vendent mieux à l’étranger, selon l’agent littéraire Joseph Lee of KL Management. C’est donc peut-être tout simplement l’offre numérique de littérature coréenne qui est en inadéquation avec les attentes.

Source : Teleread