Avantage au RSE face aux boites mail
Les RSE pourraient remplacer au fur et à mesure les boites mail.

La messagerie électronique est un outil qui, de plus en plus, touche à ses limites : surcharge informationnelle, contraintes légales, coûts cachés, beaucoup de détails qui font que ses principaux concurrents, les RSE, ne cessent de croître dans les entreprises. En 2011, Radicati Group a sorti un rapport estimant que la gestion quotidienne des mails consommait 28 % du temps de chaque utilisateur, sans parler du temps nécessaire pour apporter des réponses à ces mails. Les mails coûtent donc chers que ce soit en temps ou en argent. C'est face à cette problématique, que les RSE peuvent amener quelques réponses. D'une part, un RSE limite la perdition des données par la traçabilité des échanges (dates/heure/émetteur) ainsi que par l'archivage des projets qui permettent de laisser une trace même si les collaborateurs ne font plus partie de l'entreprise.
Un RSE améliore la gestion d'un projet par le grand choix de fonctionnalités à disposition de l'utilisateur, gestion des tâches, prise de rendez-vous, archivage, suivi documentaire ... De plus un RSE évite les problèmes de gestion des versions car ils sont dotés de fonctions comme l'édition collaborative, évitant tous problèmes liés à la capitalisation, le partage, la suppression ou l'archivage de documents. Enfin, un RSE peut permettre de capitaliser les échanges d'idées, de propositions entre utilisateurs.
Cette idée de remplacement des boites mail par un RSE n'est pas la plus facile à mettre en oeuvre car c'est un changement radical. Sachant que certains risques liés aux RSE peuvent compliquer l'évolution de l'entreprise vers un modèle d'entreprise 2.0. 

Source : demainlaveille.fr