Brève
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Tendance
- Etienne Michardiere

L’ANDRH (Association nationale des DRH) vient de rendre public les résultats de son sondage vis-à-vis de la dématérialisation des bulletins de paie, qu’elle a réalisé auprès de ses cinq mille adhérents.

Plus de 70% des professionnels de la fonction RH interrogés sont favorables à la dématérialisation des bulletins de paie au sein de leur organisation, même si moins de 11% d’entre eux confirment avoir mis en place ce dispositif.
Les principaux bénéfices attendus sont la réduction des coûts, la contribution à la politique de développement durable de l’entreprise, l’accélération des processus , une image de l’entreprise plus dynamique, moderne et innovante.

Source : novapost.fr 

Actu produit
- Etienne Michardiere

Simple et efficace pour cartographier ses idées, cet outil dispose de différentes fonctionnalités qui permettent de créer des cartes mentale en ligne.

Pour créer une carte pas besoin de s’inscrire, en effet la conception de la map est directement accessible via cette url.
Son interface est assez intuitive ce qui permet une prise en main rapide. Au centre au retrouve le sujet principal et sur le coté droit une palette d’options qui permet de construire, exporter, partager, naviguer dans la carte. A la première sauvegarde de votre map, Mindmup va générer une nouvelle adresse url qui sera unique à la carte. En communiquant cette adresse, vos collaborateurs pourront insérer de nouveaux sujets et ainsi la faire évoluer.
De plus, Mindmup a l’avantage d’être gratuit et en Open Source.

Source : outilscollaboratifs.com

Tags : mind mapping
Actu marché
- Virginie Boillet

La patrie de Samsung, un des plus gros fabricants de tablettes au monde, est victime de déclin de la lecture chez ses compatriotes. Et les tablettes numériques en seraient responsables. C’est du moins ce dont l’association des éditeurs coréens se plaint à la « Séoul International Book Fair ».

Seung Hyun Moon, Directeur du département des projets internationaux, à l’association des éditeurs coréens, a expliqué : « le marché des ebooks est de pire en pire en Corée. Autrefois les gens lisaient dans le métro et aujourd’hui, vous pouvez les voir en train de regarder les séries TV qu’ils ont manquées ». Selon lui, les éditeurs coréens sont paranoïaques à propos des ebooks après avoir vu l’industrie musicale s’écrouler en raison du piratage. La situation est quelque peu ironique dans la mesure où, il y a quelques années, le libraire américain Barnes & Noble avait prédit un grand avenir aux ebooks en Corée. Cela dit, les livres coréens se vendent mieux à l’étranger, selon l’agent littéraire Joseph Lee of KL Management. C’est donc peut-être tout simplement l’offre numérique de littérature coréenne qui est en inadéquation avec les attentes.

Source : Teleread

Livres blancs/baromètres
- Virginie Boillet

Le 3ème baromètre de la confiance des Français dans le numérique vient de paraître. Edité par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)et l’ACSEL et réalisé par l’IDATE, cette étude a pour objet d’analyser les leviers de la confiance des internautes dans le net, dans quatre grands domaines : l’e-administration, la banque, le e-commerce et les réseaux sociaux.

Cette nouvelle édition soutenue par la CNIL révèle une préoccupation de plus en plus grande des internautes français pour la protection de leurs données à caractère personnel.

Le niveau des usages est élevé puisque 90% des surfeurs utilisent l’e-administration, la banque en ligne et le e-commerce et 77%, les réseaux sociaux. L’e-administration perd 10 points de confiance pour arriver à 69% de taux de confiance. Les autres domaines restent plus ou moins stables : banque (76%), e-commerce (53%) et réseaux sociaux (32%).

La protection de la vie privée est essentielle pour les internautes français puisque 92% estiment que leur conservation doit être limitée dans le temps. Les trois quarts refusent la géolocalisation. Enfin, 40% ont peur d’une utilisation abusive de leurs données.

Source : CNIL

Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Red Hat, une des entreprises leaders dédiée aux logiciels Open Source, a sorti son baromètre sur les projets open source.

D’après ce dernier, 89% des responsables informatiques du secteur public on déjà installé ce type de solutions ; et 64% d’entre eux l’ont installé depuis cinq ans. Cependant, la nouvelle tendance des projets va à la virtualisation et au développement d’applications d’entreprise (45%). Malgré l’installation de solutions Open Source, la mise en place d'une réelle stratégie Open Source reste partielle. Seulement 83% des répondants disent être sur le point de mettre en place une stratégie définie. Les solutions Open Source attirent les entreprises d’abord avec leur prix (70%), mais aussi l’indépendance technique (56,2%) et les possibilités de collaboration avec des communautés de développement (65%).

Source : infodsi.com

Tags : open source
Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Le baromètre « Villes Numériques », mené par le Syntec Numérique dans 24 grandes villes et agglomérations françaises, vient de livrer ses résultats. La plupart des projets concernent les loisirs, les transports et la citoyenneté.

Syntec Numérique a publié les résultats de son baromètre « Villes Numériques » qui mesure les ambitions portées par 24 grandes villes et collectivités locales françaises (Brest Métropole Océane, Lille Métropole, Nice Côte d'Azur, Pau-Pyrénées, Plaine Commune,  Bourges, Dunkerque, La Rochelle, Le Havre, Lorient, Marseille, Mérignac, Montpellier, Nanterre, Rouen, Tours, Vannes, Vitry-sur-Seine, Angers, Beauvais, Caen, Metz, Strasbourg, Toulouse) dans l'IT. La fédération professionnelle a mesuré une moyenne de 47 projets. Les projets devaient répondre à différents critères : faciliter le service aux administrés, améliorer la gestion des finances publiques, faire du numérique un levier de modernisation pour à la fois renforcer l'attractivité des villes et agir en faveur du développement durable. Les résultats du baromètre montrent qu'avec 16%, les loisirs représentent à ce jour l'un des domaines les plus investis par les villes françaises qui souhaitent notamment développer le tourisme. Suivent les transports et l'e-citoyenneté avec 15%, l'éducation (12%), le bâtiment (11%), l'énergie (9%) et le social (8%). Enfin, la sécurité et le développement économique concernent  7% des projets.

Source : lemondeinformatique.fr

- Etienne Michardiere

Les Chefs d’État du G8 ont signé le 18 juin 2013 la Charte du G8 pour l’Ouverture des Données Publiques.

Lors du sommet de Lough Erne (Irlande du Nord), François Hollande et les autres chefs d'Etat du G8 ont signé une Charte pour l'Ouverture des Données Publiques. Cette charte fait bien référence à la transparence et à la performance des services publics, y compris ceux de la santé. L’accès libre et gratuit aux données publiquesy est prôné. Le but de cette charte est de promouvoir une gouvernance plus ouverte et plus transparente en ouvrant les données publiques. Ces données pourront être réutilisées gratuitement afin de favoriser l’innovation entrepreneuriale, citoyenne et sociale. Chaque Etat membre du G8 développera un plan d'action d'ici fin 2013, visant à respecter les principes de la Charte en mettant en oeuvre les meilleures pratiques et les engagements collectifs détaillés dans son annexe technique d'ici fin 2015. Dans un communiqué, les chefs d'Etat affirment que « cette Charte contribuera à accroître la quantité de données publiques ouvertes dans les secteurs essentiels de l'action publique, comme la santé, l'environnement ou les transports, à soutenir le débat démocratique.» Cette initiative, « essentielle à l'âge de l’information », sera mise en œuvre d'ici la fin de l'année, promettent les intéressés.

Source : etalab.gouv.fr

Catégories : Brève, Data
Actu produit
- Etienne Michardiere

Cisco vient d’installer 200 capteurs sur le boulevard Victor-Hugo à Nice. Grâce aux informations récoltées, la ville de Nice va pouvoir améliorer sa gestion urbaine.

Le boulevard Victor-Hugo est une grande artère du centre-ville et il est désormais connecté à l'aide de l'Internet des objets. La municipalité va pouvoir utiliser et croiser des informations en temps réel sur la mobilité et le stationnement, l’éclairage public, la propreté urbaine et la qualité de l’air. En ajustant la luminosité en temps réel et en fonction des besoins, il est, par exemple, possible de « réduire de 30% la facture ». Sur le même principe, la ville peut adapter les tournées de ses camions-bennes en fonction du remplissage effectif des containers à papier ou verre.
Nice est un précurseur dans l’utilisation de ces données. Et comme le dit M. Vassoyan directeur de Cisco France, « Aujourd’hui seul 1% des objets de notre quotidien sont connectés à internet. Or on peut exploiter des données ou consommer de façon plus intelligente (…) grâce à une infrastructure fiable et sécurisé ». Toutes ces informations, une fois triées et analysées, seront utiles à la ville en apportant une aide à la décision.
Les informations récoltées seront consultables par tous via un smartphone ou une tablette. L’opération est financée par Cisco et doit durer un an. La ville pourra alors décider d’étendre cette expérimentation.

Source : lagazettedescommunes.com

Actu produit
- Etienne Michardiere

Il est désormais possible de créer des magazines collaboratifs sur Flipboard.

L'application Flipboard est une vedette pour la lecture des news et des fils RSS. Innover et se réinventer en permanence, tels semblent être les mots d’ordre des créateurs de Flipboard qui annonçaient il y a quelques semaines la possibilité pour chacun de créer son propre magazine et de le diffuser sur Flipboard.
Avec la version 2.0, Flipboard initiait la curation d'articles sous forme de magazines. En termes simples, un simple clic sur un article permet de l’envoyer dans un magazine personnalisé.
Depuis peu, Flipboard est allé encore plus loin. Il est désormais possible de chercher parmi les magazines créés par vos amis, d'avoir des statistiques de lecture, ou encore de votre activité de curation. Mais il est aussi devenu possible de tout gérer depuis le navigateur, et plus seulement, depuis une application. Les magazines peuvent ainsi être beaucoup plus personnalisés.
Enfin, Flipboard propose de rendre vos magazines collaboratifs. Vous pouvez ainsi être rejoint par des contacts qui participent avec vous à l’élaboration de votre magazine. Invités par email, ils peuvent accéder à votre magazine qui s'affiche dans leur Flipboard et y ajouter des articles.

Source : outilscollaboratifs.com

Tags : collaboratif
Actu législation
- Etienne Michardiere

Après la vague PRISM ce mardi à l'Assemblée nationale, le débat sur les données personnelles ressort. Les députés comme les intervenants prennent la mesure de l'enjeu.

Selon Fleur Pellerin: "La nécessité d'avoir un cloud souverain se pose avec beaucoup d'acuité." Elle a ajouté : "Nous prenons, peut-être un peu tard, conscience de la nécessité qu'il y aurait eu d'être moins dépendant des infrastructures, des plateformes ou des points d'accès à Internet autres qu'européens." Mais ceci doit être réglementé dans un cadre législatif.
Au niveau français, la législation n’est pas à jour, et une réelle modernisation serait bénéfique. Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL), l'a d'ailleurs rappelé aux députés lors de son intervention : "Nous avons un système juridique qui date de 1995, nous avons impérativement besoin d'un cadre juridique qui corresponde à l'ère numérique." C'est l'objet de plusieurs textes actuellement en préparation, qui touchent, à la marge ou directement, à la question des données personnelles. En France, la loi sur la Consommation en cours d'examen à l'Assemblée nationale pourrait toucher les données personnelles. Mais c'est surtout l'éventuelle loi sur le numérique, promise pour 2014, qui pourrait changer la donne. Cependant les débats devront attendre pour pouvoir prendre en compte les textes européens qui sont prévus pour la fin de l’année. En revanche, la France peut aller plus loin sur la protection des données personnelles si elle le juge nécessaire.
Même si l’Europe va donner une trame pour l’élaboration des futurs texte, la France aurait eu intérêt à se réveiller plus tôt pour « peser dans le débat européen ».

Source : zdnet.fr

Page 2 / 52 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl