Ged et gestion de contenu : marché, besoins et tendances en 2010-2011

Périmètre de l’étude

Le marché de la ged et de la gestion de contenu comprend :

  • Des éditeurs de solutions logicielles (Ged, ECM, DAM, WCM),
  • Des intégrateurs et sociétés de services informatiques (SSII),
  • Des sociétés de conseil et d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

 

Le marché français de la Ged et de la gestion de contenu

SerdaLAB a estimé le marché français de la ged et de la gestion de contenu à 1,1 milliard d’euros en 2008, en progression de 8% par rapport à 2007. L’estimation a été réalisée pour 152 acteurs du marché. La croissance est soutenue par une forte demande en matière de projets de dématérialisation.
Les intégrateurs et SSII représentent la part la plus importante du marché (83%) avec une croissance similaire à celle du marché. Les éditeurs de logiciels représentent 16% du marché et enregistrent une croissance légèrement supérieure à celle du marché (8,7%), grâce à une forte progression des solutions de gestion de contenu Web. Enfin, les sociétés de conseil ne représentent que 1% du marché et enregistrent la plus faible croissance du marché (3,3%).

 

Les tendances du marché 

  • L'ECM et les réseaux sociaux : concurrence ou complémentarité ?
    Face à l’apparition d’éditeurs de logiciels de réseaux sociaux professionnels, les éditeurs d’ECM commencent à s’intéresser aux contenus issus des réseaux sociaux.
  • La naissance de la gestion de contenu mobile
    La mobilité est un axe de développement et de différenciation majeur pour les éditeurs. Les premières solutions d’ECM sur mobile sont apparus en 2009.
  • Le passage d’une gestion de contenu d’entreprise (ECM) à une gestion d’information d’entreprise (EIM)
    Les entreprises doivent avoir une approche globale de la gestion de l’information. L’approche EIM permet d’identifier les informations stratégiques et de mettre en œuvre les moyens adaptés pour la production ou la gestion de ces informations. 
  • L’archivage et l’e-discovery, nouveaux défis pour les entreprises
    L’e-discovery fait référence à la production de documents électroniques susceptibles de constituer un dossier juridique exploitable dans le cadre d’un litige. Elle pousse les entreprises à mettre en œuvre une politique d’archivage de leurs documents, en particulier des emails. Les acteurs de la gestion de contenu se positionnent sur ce marché.

 

Liste des acteurs cités dans l'étude :

Acamaya, Accenture Technology solutions, ADDPI, Alchemy, Alfea Consulting, Alfresco , Algoba Systems, Anakeen, Appic, Appliteam, Archimed, Armadillo, Asi Informatique, Athic, Atos Origin, Autonomy , Avantias, Avista Systems, Azur technology, BSV , Bureau Van Dijk, Cadic, Cap Gemini, Cincom, Core Techs, CoreMedia  , Digitech, Dip systems, Docubase Systems, Drupal, EMC, Ennov, Microsoft., Euriware, Ever Team, EZ Systems, Fatwire, GB Concept, Gesco, IBM, Imnet France, Infoglue, Infovive, Interwoven, Jahia, Jalios, JLB informatique, Joomla, Klee Group, LaserFiche, Logica, Mambo, Microsoft, Newgen Software Technologies, Novadys, Novaxel, Nstein Technologies, Nuxeo, Open Text, Oracle, Orkis, Parker Williborg, Perceptive Software, Primobox, Risys, Rosebud technologies, SagemCom, SDL Tridion, Serda, Siatel, Siav, Silverpeas, Smile, Sopra group, Spip, SQLI, Steria, Sungard, Sword, Teamlog, Tessi, TJC Conseil, Typo3, Ungi, Unisys, Vdoc Software, Vignette, Wedia, Xerox, Xerox Global Services, XyEnterprise

 

Tarifs :
  • Etude : à partir de 360,00 €
Powered by KB Crawl