Intelligence économique
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Thibaut Stephan

serdaLAB et Interligere ont le plaisir de vous annoncer la parution de la deuxième édition de l’étude « Benchmarking des plateformes de veille », désormais intitulée « Projet de veille : méthodologie, solutions logicielles et bonnes pratiques ».

- Etienne Michardiere

Depuis le début de l’année 2013, le D2IE, délégation interministérielle à l’intelligence économique, a lancé un nouveau site internet dédié à l’intelligence économique : http://www.intelligence-economique.gouv.fr/.

Sur ce portail, beaucoup de ressources sont mises à disposition des entreprises. Avec l’aide des chambres de commerce et d'industrie, ce portail référence les actions menées pas ses dernières. L’exemple du thème « Veille Stratégique » : près d’un quart des PME disent posséder une personne ou une équipe dédiée à la veille. La veille nécessite un investissement humain et économique, c’est pourquoi l’Etat encourage la mutualisation des moyens d’organismes comme les CCI, les pôles de compétitivité ou certaines organisations professionnelles qui récoltent des informations au profit de leurs adhérents. Ce site représente donc une aide pour toutes les entreprises qui ont besoin d'informations sur la veille, l’intelligence économique, la compétitivité ou encore la sécurité économique.

Source : vedocci.fr

Actu marché
- Thibaut Stephan

Pressindex, spécialiste de la veille absorbé par Kantar Media en juillet 2012, publie un état de l’art du marché de la veille et de l’information.

Les contenus issus de la presse en ligne et des blogs pèsent pour plus d’un quart (27%) des retombées délivrées par Kantar Media. On constate également la forte croissance des retombées issues des médias sociaux : +37% entre 2011 et 2012.

Du point de vue de la demande, il apparaît un vif intérêt pour une veille internationale, avec un pic en 2011 et une hausse de 60% des demandes de veille à l’international.

Ce panorama est également  l’occasion de dresser les trois facteurs-clés de succès d’une veille stratégique, à savoir l’association :

- Du traitement exhaustif et automatisé de grands volumes d’information ;

- D’une analyse en temps réel ;

- Et d’une intervention humaine afin d’assurer la bonne compréhension des enjeux.

 

Source : Pressindex

Tendance
- Thibaut Stephan

La recherche d’informations en entreprise se complexifie. En effet, les volumes de données traitées par les organisations gonflent de façon significative et le traitement des données non structurées devient un enjeu majeur.

Il s’agit donc de la finalité de l’Accès Unifié à l’Information (ou UIA pour Unified Information Access),  présenté comme le successeur du « Search », et qui vise à améliorer l’efficacité, la pertinence et la catégorisation de l’information lors des requêtes émises au sein d’une organisation.

S’appuyant sur les projets menés jusqu’ici, l’éditeur Sinequa distingue trois types de ROI des projets d’Accès Unifié à l’Information :

- le ROI « Dune de sable » : les gains de temps obtenus grâce à une recherche plus efficace de la part de l’ensemble des collaborateurs conduisent à un retour sur investissement significatif. Une fois accumulés, ces grains de sable qui symbolisent le temps gagné par chaque employé forment une dune de sable chaque année ;

- Le ROI  « Pépite d’or »: désigne la recherche à haute valeur ajoutée, comme la détection d’un expert en interne, ou de bonnes pratiques sur un projet stratégique à mener. D’après Sinequa, « une seule recherche fructueuse peut sauver des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d’euros. »

- « Au-delà du ROI » : L’accès à l’information unifiée peut devenir un avantage concurrentiel. Par exemple, l’identification d’experts en interne ne se base pas uniquement sur le déclaratif (comme cela peut être le cas dans les réseaux sociaux d’entreprise) mais également sur  tous les documents contenus dans le système d’informations de l’organisation (e-mail, rapports, etc.). Or, identifier rapidement des experts peut garantir une meilleure réactivité pour des réponses à des appels d’offres et une plus grande efficacité lors de la conduite de projets.

Enfin, l’Accès Unifié à l’Information a également un impact sur la satisfaction client en délivrant des informations pertinentes dans un temps de réponse écourté aux clients de l’entreprise. Or, la satisfaction client doit également être intégrée dans le calcul du ROI d’un projet.

 

Source : Sinequa

 

 

Conférence
- Elise Garet

Le 11e Forum européen IES, organisé par des professionnels pour des professionnels, se tiendra à Lille, du 10 au 12 octobre 2012. Il réunira des professionnels des nombreux secteurs de l'intelligence économique :
-  la veille et l'analyse
-  l'innovation, la prospective et la propriété intellectuelle
-  la stratégie, le marketing et le business development
-  la communication et le lobbying
-  la sûreté et la sécurité 

Les trois journées du forum seront jalonnées de sessions plénières et d'ateliers thématiques, incluant conférences et tables rondes. Le programme, pas encore définitif, est disponible ici. Une soirée de Gala et de Networking aura lieu le jeudi 11.

Pour vous inscrire, par ici.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

- Manon Vincent

Trois conventions bilatérales devraient être signées afin de renforcer le dispositif français d'intelligence économique, selon le cabinet Bensoussan.

Le 20 mars dernier, a été annoncée la signature de trois conventions bilatérales entre la Délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE), l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) et l’Afnor, en vue de « renforcer la coopération des trois institutions en matière de sensibilisation des entreprises et des établissements de recherche aux problématiques d’intelligence économique, de propriété industrielle et de normalisation » (1).
Un « autodiagnostic Intelligence économique » est disponible sur l’espace dédié au Service de coordination à l’Intelligence Economique (SCIE).

 

(1) Communiqué de presse du 20-3-2012

 

Source : Lettre JurisTendance Informatique et Télécoms, n°122, Avril 2012.

http://www.alain-bensoussan.com/avocats/juristendance-informatique-et-telecoms-avril-2012/2012/04/06

Actu législation
- Thibaut Stephan

Le gouvernement souhaite sensibiliser les futurs étudiants à l'intelligence économique. Pour ce faire, cette dernière sera enseignée à titre obligatoire à compter de 2013.

Tendance
- Thibaut Stephan

Le cabinet McKinsey publie les résultats d’une étude menée courant octobre 2011, auprès d’un échantillon de 927 cadres dirigeants de tous horizons.

Tendance
- Thibaut Stephan

En 2010, 800 milliards de Go ont été traités dans le monde et les entreprises font face à des flots incessants de contenus d’origines et de formats multiples. La masse croissante de contenus web et mobiles associés au volume décuplé de l’information professionnelle entraînent de nouveaux besoins en capacité de traitement couplée à une finesse d’analyse jamais vue : c’est le Big Data, ou analyse de données en masse.

Tags : Big data
- Virginie Boillet

l’Arist Bretagne publie une nouvelle édition de son enquête sur les pratiques de Veille et d’Intelligence Economique de 426 entreprises bretonnes.

Cette étude a été réalisée en collaboration avec les CCI de Bretagne, du Conseil Régional et de Bretagne Développement Innovation et des services de l’Etat (DIRECCTE, MCIE), et présentée à l’occasion des rencontres Veille Ouest.

Parmi les principales conclusions, on remarque la démocratisation de l’activité de veille au sein de l’entreprise (mise en place par 58,6% des répondants), dont la responsabilité est souvent partagée.

Pour 85,2% des sondés, la finalité de la veille est la définition de la stratégie de l’entreprise. La veille concurrentielle est deuxième, citée par 67,4% des organisations.

L’externalisation reste cependant une pratique singulière et n’apparaît que dans 4% des cas. Les organisations citent les manques de temps (74,6%) et de ressources humaines qualifiées (43,2%) comme principales barrières pour mener à bien une veille efficace.

Signalons enfin que le traitement de l’information collectée et sa conversion en « leviers d’actions » sont les difficultés majeures auxquelles les entreprises sont confrontées dans le cadre de leur veille.

 

Source : veille-ouest.fr


Powered by KB Crawl