IEP
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
- Thibaut Stephan

Extrait de la nouvelle étude serdaLAB, consacrée au marché et aux tendances de l'information numérique B2B, en partenariat avec le GFII (Groupement Français de l'Industrie de l'Information).

Actu produit
- Etienne Michardiere

Un rapport rédigé par des experts juridiques de l'Université d'Amsterdam affirme que le Patriot Act contourne les lois européennes en matière de données à caractère personnel.

Le Patriot Act est une loi qui ne reconnaît pas la territorialité. Dans certains cas, elle va contraindre des sociétés américaines à aller à l’encontre des lois européennes. C'est essentiellement ce problème qu'il faut résoudre afin d'assurer qu'une donnée stockée en Europe reste hors de portée des requêtes US.
Ce texte donne les pleins pouvoirs aux Etats-Unis en matière d’investigation : toute entreprise américaine doit fournir les données sensibles exigées par l’Administration fédérale quel que soit l’endroit où elles sont stockées. Concrètement, des données hébergées sur le sol français par un acteur américain peuvent être réclamées par la NSA ou un autre service de renseignements, et ce, sans notification préalable auprès des autorités du pays ni de la société concernée.
Cette loi américaine concerne et  impacte la quasi-totalité des fournisseurs de service d’hébergement, de sauvegarde ou de stockage de données.
Les lois de protection de données européennes ne protègent pas les citoyens européens contre des lois extra-territoriales comme celles des USA.
Ce rapport pourrait donc avoir de très sérieuses conséquences commerciales pour l'ensemble des sociétés américaines impliquées dans le Cloud parmi lesquelles figurent la fine fleur de l'informatique et de l'Internet. 

 

Source :  zebuzzeo.blogspot.ca 

Actu produit
- Etienne Michardiere

Google vient d’abandonner son célèbre lecteur de flux RSS Google Reader. Et les utilisateurs n’ont plus que jusqu’au 15 juillet pour télécharger leurs données ou les importer dans un autre outil. Voici une liste non-exhaustive d’outils proposant un service similaire à Google Reader.

Feedly :
Fredly accélère la lecture de flux RSS, qu’il permet de lire sous forme d’une revue. Le fait de lire ses flux RSS sous forme de magazine donne un côté très convivial. C’est un des modules les plus réussis pour Firefox et il est entièrement gratuit. 

The Old Reader :
The Old Reader est un concurrent sérieux à la succession de Google Reader. La facilité d’utilisation et d'organisation de ses flux permettent à l’utilisateur une navigation fluide et simple.
De plus The Old Reader s’est doté d’une dimension sociale par le biais d’une possible connexion avec son compte Google ou Facebook. Ainsi il est possible d’identifier ses contacts qui utilisent aussi The Old Reader pour les « suivre » et accéder à leurs contenus.

Digg Reader :
Digg Reader propose d’importer les flux RSS déjà enregistrés dans Google Reader. Vous n’avez plus qu’à consulter vos contenus. Digg Reader n’amène aucune réelle nouveauté car il se base sur Google Reader. Il est ainsi possible d’organiser ses flux, de placer des articles en favoris et de les partager sur Facebook.

Taptu :
Taptu permet de mélanger les différentes sources d’informations. Ainsi il est possible de retrouver sur la même interface les actualités des réseaux sociaux tout comme celles des sites Internet ou blogs.
Les sources d’informations disponibles sont classées dans un répertoire appelé « Streamstore ».

Tags : flux rss
- Etienne Michardiere

Papyrus est un outil en ligne qui permet de créer un ebook collaboratif, au format PDF, Kindle ou encore ePub pour une liseuse. afin de le diffuser. Techniquement parlant, l'outil est simple d'utilisation afin que l’utilisateur se focalise sur le contenu. Papyrus apparaît comme un réel éditeur en ligne permettant donc la création, la diffusion mais aussi la vente des livres électroniques sur la plupart des plateformes disponibles sur le marché. De plus, cet outil permet une fonction collaborative. En effet, il est possible d’écrire un livre à plusieurs mains. Une simple invitation par mail permet à tous les coauteurs de pouvoir se connecter et d’effectuer des modifications en temps réel. Enfin, Papyrus permet de créer un ebook à partir du contenu d’un blog.

Lien Papyrus.

Source : outilscollaboratifs.com

Tags : e-book
Retour d'expérience
- Etienne Michardiere

Le GFII organise le mercredi 29 et jeudi 30 mai 2013 le Forum du GFII à l’Eurosites George V à Paris.

Quatre thématiques animeront ce Forum. L’une d’entre elles sera consacrée aux « Nouveaux enjeux de l’information scientifique pour la recherche » et sera traitée sur les deux jours. De plus, le secteur de l’édition spécialisée connaît de profondes mutations avec l’ouverture des données de la recherche, la production qui se développe dans les pays émergents, le libre accès dans la recherche scientifique internationale ... Toutes ces mutations ont un réel impact sur tous les segments de l’édition spécialisée.
Toutes les questions liées à ces mutations seront abordées lors de conférences, d’ateliers et de retours d’expérience. Le programme et les intervenants sont disponibles ici. Riche de plusieurs intervenants de qualité, le Forum du GFII recense déjà 300 inscrits, et il est possible de suivre et de participer à l’ensemble des conférences sur Twitter avec Forum #GFII.

Source : forum.gfii.fr

 

 

 

Actu législation
- Etienne Michardiere

Que prévoit le projet de règlement ?

Le projet de règlement prévoit de de réformer la Directive européenne de 1995 appelée à être remplacée. Il devrait notamment permettre une meilleure harmonisation et renforcer l’effectivité des règles de protection des données personnelles avec l'essor du numérique.
Les droits des citoyens sont en grande partie renforcés : reconnaissance d'un droit à l'oubli, d'un droit à la portabilité de leurs données et clarification des règles relatives au recueil du consentement et à l'exercice de leurs droits.

Ou en est le projet de texte ?

Depuis juillet 2012, le projet de texte est en cours d'examen par le Parlement européen au sein de la Commission chargée des questions relatives aux affaires civiles, justice et affaires intérieures (Commission LIBE) et sous l'égide de la Présidence chypriote du Conseil de l'Union européenne via le Groupe de travail chargé des questions concernant les échanges d'informations et la protection des données (DAPIX). La Commission vient d’accueillir le projet de rapport du Parlement européen sur la protection des données le 10 janvier 2013.
Le texte définitif devrait être adopté début 2014. Il prévoit que les entreprises disposent d’une période transitoire de deux ans pour se mettre en conformité.

Quelle est la position du « G29 », groupe des Cnil européennes ?

Le G29 a rendu un premier avis sur la proposition de projet de Règlement en mars 2012 suivi par un second avis en octobre 2012. Ces avis contiennent des propositions d'amélioration concernant, notamment, la définition de données personnelles, la notion de consentement, les actes délégués et d'application, les dérogations aux transferts internationaux de données, la notification des failles de sécurité et le droit à l'oubli, afin d'alimenter les discussions législatives au sein des instances européennes. Le G29 a souligné la nécessité, pour mettre en œuvre le concept de guichet unique souhaité par la Commission pour les entreprises, d'une autorité chef de file coopérant avec les autres autorités compétentes pour superviser les traitements de données mis en œuvre dans les Etats Membres.

Le Cil obligatoire : quelles seront ses modalités d’organisation ?

La Cnil dresse un premier portrait synthétique de ce que pourraient être le statut et les missions des futurs délégués à la protection des données (DPD). Même si tout peut encore changer, de grandes tendances apparaissent. Ces orientations doivent encore être validées par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne.

Source : alain-bensoussan.com

Actu législation
- Etienne Michardiere

Un avis du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) du 16 novembre 2012 a été adopté sur les actions clés et les mesures visant à accélérer l'utilisation de services de Cloud computing en Europe.
L'avis du CEPD aborde les défis pour la protection des données engendrés par le Cloud et la façon dont la proposition de règlement de protection des données y répondra lorsque les règles révisées entreront en vigueur.

Source : alain-bensoussan.com

Actu législation
- Etienne Michardiere

Dans sa décision du 19 décembre 2012 (2), la Commission Européenne a reconnu le caractère adéquat de la protection des données à caractère personnel mise en œuvre par la Nouvelle-Zélande.
Ainsi, les données à caractère personnel pourront désormais être transférées des 27 pays membres de l’UE et des 3 pays membres de l’EEE vers la NouvelleZélande sans qu’il ne soit nécessaire de prévoir d’autres garanties.
L’objectif de la Commission Européenne est de faciliter la libre circulation des données à caractère personnel et de ce fait les échanges économiques entre l’Union-Européenne et la Nouvelle-Zélande, les échanges de biens entre elles  s’élevant à près de 6,7 milliards d’euros par an et le commerce de services à 3,1 milliards.

Source : alain-bensoussan.com

Actu législation
- Etienne Michardiere

Press Index vous aide à comprendre les droits d'auteur dans la veille média.

La gestion des droits d'auteur dans la veille media est une question complexe. Il s'agit en fait de savoir qui il faut payer pour l'utilisation des contenus reçus par les services de veille médias.

Selon votre profil client, vous êtes soit un client clipping et vous recevez des contenus web, presse ou audio, selon vos critères de surveillance ou mots-clefs, soit un client panorama de presse et vous recevez une sélection de contenus organisés selon un thème de surveillance et selon une périodicité définie.

Selon votre profil, il vous faudra rémunérer soit votre prestataire de veile media soit le CFC (Centre Français du droit de la Copie) ou bien même les deux. Car les éditeurs confient la collecte des droits soit à l'un soit à l'autre. Dans ce cas, vous ne payez pas deux fois mais vous payez pour des contenus différents.

Enfin pour rester dans la légalité, il ne faut pas mettre les contenus sur des sites ou réseaux sociaux publics et bien lire les conditions générales d'utilisation.

Pour en savoir plus, vous pouvez regarder les vidéos, réalisées par Press Index, illustrant ce propos en fonction de votre profil client : client clipping, client panorama de presse.

Sourceblogfr.pressindex.com

 

 

Tendance
- Virginie Boillet

Le Conseil de l’Union européenne encourage les Etats-membres et l’Union européenne à élaborer des politiques en faveur du libre accès aux publications scientifiques et aux données de la recherche, la préservation et la réutilisation des informations scientifiques et les infrastructures nécessaires à leur dissémination.

Par ailleurs, le Conseil est en accord avec la Commission européenne pour faire du libre accès aux publications scientifiques un principe appliqué au programme-cadre de recherches « Horizon 2020 ». Cette prise de position a eu lieu lors d’un débat ayant comme base la communication et la recommandation produites par la Commission européenne, en juillet 2012, sur l’accès et la conservation des informations scientifiques.
Source : Inist

Tags : open access
Page 1 / 17 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl