Veille-e-reputation-Analyse des sentiments, des discours
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Virginie Boillet

Digimind, le premier éditeur français de plateformes de veille en termes de chiffre d'affaire lance un nouveau produit, appelé Digimind>Engagement, qui permet de contrôler les conversations concernant son organisation sur les réseaux sociaux(Facebook, LinkedIN, Twitter) et les blogs et de prendre la parole en direct auprès des clients, prospects et groupes d'internautes.

Plus d'infos sur Digimind

Tags : Digimind
Actu marché
- Thibaut Stephan

La signature d’un partenariat avec Infolégale & Marketing permettra au portail de veille d’actualités Sindup d’intègrer les informations légales, capitalistiques, ainsi que des données sur les dirigeants d’entreprise.

Sindup ajoute une nouvelle corde à son arc et sera désormais en mesure d’étendre sa veille aux informations financières et capitalistiques. 50 000 nouvelles sources et 8 000 événements quotidiens s’ajoutent donc aux quelques 200 000 sources déjà surveillées par Sindup

Créée en 2005, la société Sindup envisage désormais d’intégrer la veille sur la presse papier, la radio ou encore la télévision à son activité.

 

Source : Sindup

- Virginie Boillet

l’Arist Bretagne publie une nouvelle édition de son enquête sur les pratiques de Veille et d’Intelligence Economique de 426 entreprises bretonnes.

Cette étude a été réalisée en collaboration avec les CCI de Bretagne, du Conseil Régional et de Bretagne Développement Innovation et des services de l’Etat (DIRECCTE, MCIE), et présentée à l’occasion des rencontres Veille Ouest.

Parmi les principales conclusions, on remarque la démocratisation de l’activité de veille au sein de l’entreprise (mise en place par 58,6% des répondants), dont la responsabilité est souvent partagée.

Pour 85,2% des sondés, la finalité de la veille est la définition de la stratégie de l’entreprise. La veille concurrentielle est deuxième, citée par 67,4% des organisations.

L’externalisation reste cependant une pratique singulière et n’apparaît que dans 4% des cas. Les organisations citent les manques de temps (74,6%) et de ressources humaines qualifiées (43,2%) comme principales barrières pour mener à bien une veille efficace.

Signalons enfin que le traitement de l’information collectée et sa conversion en « leviers d’actions » sont les difficultés majeures auxquelles les entreprises sont confrontées dans le cadre de leur veille.

 

Source : veille-ouest.fr


- Thibaut Stephan

Toute organisation spécialisée en e-reputation peut se faire référencer sur l'annuaire accessible via le site http://www.reputation-day.com/. L'annuaire complet paraître en février 2012.
L’annuaire s’adresse aux agences de communication/e-réputation ou relations presse, aux instituts d’études, aux éditeurs de logiciels ou encore aux éditeurs de contenus.

- Thibaut Stephan

La veille sur les réseaux sociaux est au cœur de la stratégie mise en place par Digimind.

La solution intègre de nouvelles fonctionnalités comme l’affichage d’informations en temps réel, une mise sous surveillance des sites internet simplifiée et l’intégration de graphiques facilitant l’analyse.

Digimind, qui affirme dédier 45% de son chiffre d'affaires à la recherche&Développement, devrait lancer son nouveau logiciel dans le courant du premier trimestre 2012.

- Virginie Boillet

Avis aux community managers qui seraient tentés de supprimer les opinions négatives de consommateurs mécontents : selon une étude de Panagiotis Ipeirotis, à la tête du projet EconoMining de l’école d’affaires Leonard Stern de la New York University, les avis des internautes n’ont pas forcément l’influence attendue.

En effet, il démontre que l’avis positif sur un produit (par exemple, « Très bon appareil photo ») peut engendrer une légère baisse des ventes (-0,2%) si cette opinion n’est pas argumentée. Au contraire, les critiques négatives, argumentées et précises, ont tendance à faire augmenter les ventes d’un produit. L’acheteur se dit alors que « si c’est le pire que ce produit peut faire, alors il me convient ». “Les critiques négatives, qu’elles soient sur des hôtels ou des jeux vidéos, permettent à l’utilisateur de mesurer le risque qu’il prend”, explique Ipeirotis.

Source : InternetActu.net

- Virginie Boillet

La veille ne connaît pas la crise. Jeune marché en pleine ébullition, il atteint 162 millions d’euros en 2007 et connaît une croissance de 19,5% selon l’étude serdaLAB intitulée « Veille, moteurs de recherche et collaboratif : le marché et les tendances en 2008-2009 ».

Page 2 / 2 1 2
Powered by KB Crawl