Economie numérique
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Etienne Michardiere

Un rapport rédigé par des experts juridiques de l'Université d'Amsterdam affirme que le Patriot Act contourne les lois européennes en matière de données à caractère personnel.

Le Patriot Act est une loi qui ne reconnaît pas la territorialité. Dans certains cas, elle va contraindre des sociétés américaines à aller à l’encontre des lois européennes. C'est essentiellement ce problème qu'il faut résoudre afin d'assurer qu'une donnée stockée en Europe reste hors de portée des requêtes US.
Ce texte donne les pleins pouvoirs aux Etats-Unis en matière d’investigation : toute entreprise américaine doit fournir les données sensibles exigées par l’Administration fédérale quel que soit l’endroit où elles sont stockées. Concrètement, des données hébergées sur le sol français par un acteur américain peuvent être réclamées par la NSA ou un autre service de renseignements, et ce, sans notification préalable auprès des autorités du pays ni de la société concernée.
Cette loi américaine concerne et  impacte la quasi-totalité des fournisseurs de service d’hébergement, de sauvegarde ou de stockage de données.
Les lois de protection de données européennes ne protègent pas les citoyens européens contre des lois extra-territoriales comme celles des USA.
Ce rapport pourrait donc avoir de très sérieuses conséquences commerciales pour l'ensemble des sociétés américaines impliquées dans le Cloud parmi lesquelles figurent la fine fleur de l'informatique et de l'Internet. 

 

Source :  zebuzzeo.blogspot.ca 

Actu législation
- Etienne Michardiere

Les ministres de l'Economie Pierre Moscovici, et du Budget Bernard Cazeneuve ont signé avec le président de la Cour des comptes Didier Migaud une déclaration commune portant sur la dématérialisation des comptes publics.

Cette déclaration prévoit un plan d'actions de 2013 à 2015. Ce plan pourra permettre de faire de la dématérialisation le mode principal de production des comptes publics (Etat, collectivités territoriales, établissements publics), de simplifier la confection de ces comptes publics et d'accéder en ligne aux documents dématérialisés, ont expliqué mardi les trois entités dans un communiqué commun.
Cette dématérialisation pourra permettre à l'ensemble des acteurs de réduire les coûts de gestion tout en améliorant la lecture et le contrôle de ces comptes. La Cour des comptes et Bercy entendent donner un nouvel élan à une simplification des procédures qui, outre des économies, sera donc un élément de renforcement de la transparence et d'efficacité pour l'action publique.

Plus d'informations sur la dématérialisation dans notre nouvelle étude.

Tendance
- Etienne Michardiere

Le CloudIndex est un outil permettant de mesurer le taux d'adoption du Cloud par les organisations françaises.

A ce jour, un tiers des organisations ont recours au Cloud computing. Après analyse des réponses de 220 entreprises, CloudIndex montre que le passage au cloud est motivé par le gain en flexibilité qu'il procure. 
Toujours selon Pierre Audoin Consultants, les résultats indiquent que les entreprises gagnent en maturité vis-à-vis du Cloud. Ainsi, 35% des entreprises interrogées jugent que le Cloud computing peut les aider à créer des solutions innovantes et 16% le voient comme une aide pour inventer de nouveaux « business models ».
Cependant, 44% des entreprises n’osent pas basculer sur le Cloud en raison de craintes liées à la sécurité. 

A partir de septembre, l'outil sera accessible à toutes les organisations qui pourront alors se benchmarker.

Source : atelier.net

Actu produit
- Etienne Michardiere

Brainzstorming est une plate-forme en ligne qui permet de lancer des processus de génération d’idées pas le biais de collaborateurs, clients ou d’internautes.

Cet outil permet à toute personne ou organisation de lancer un brainstorming dans un cadre privé ou public. De plus Brainzstorming permet aussi de partager ses brainstormings.
Le programme est très facile d’utilisation : après s’être inscrit sur le site, il suffit d’entrer la ou les questions. Une catégorisation permet, pour les sondages publics, d’apparaître dans la liste du site, et donc d’interroger des inconnus. Mais il est également possible de faire un sondage privé, accessible uniquement par une url spécifique et non référencée, voir même de le protéger par mot de passe. Ainsi, il est également possible de cibler une population spécifique pour les réponses demandées.
Une fois les questions et les récompenses éventuelles en place, il est possible de faire la promotion du brainstorming via un accès par lien url, par réseaux sociaux ou directement sur le site.

Source : collaboratif-info.fr
 

Tags : brainstorming
Actu produit
- Etienne Michardiere

La startup Booke lance une application permettant de lire des publications imprimées tout en bénéficiant des fonctionnalités d’un format numérique.

L’application proposée par Booke se positionne comme un assistant de lecture intégré dans votre smartphone. Pas encore commercialisée, celle-ci permettra de combiner lecture d'un ouvrage imprimé tout en disposant d'une boîte à outils numérique.

Après l'identification de votre livre via le scan de sa couverture ou son numéro ISBN, le fonctionnement se fera par commande vocale (sa fiabilité devrait donc déterminer le succès ou non de cette appli) pour bénéficier des fonctionnalités suivantes :

- recherche : pour retrouver un extrait en dictant des mots-clé ou une phrase;

- capture : pour extraire du contenu en dictant par exemple "paragraphe 3 page 63";

- collaboratif : pour bénéficier des annotations effectuées par un ami lors d'une lecture antérieure.

La communication de Booke est aujourd'hui axée sur un usage grand public mais on imagine déjà l'utilité de cette application dans la sphère professionnelle (magazines, documentation d'entreprise, etc.).

Source : atelier.net

Livres blancs/baromètres
- Virginie Boillet

Le 3ème baromètre de la confiance des Français dans le numérique vient de paraître. Edité par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)et l’ACSEL et réalisé par l’IDATE, cette étude a pour objet d’analyser les leviers de la confiance des internautes dans le net, dans quatre grands domaines : l’e-administration, la banque, le e-commerce et les réseaux sociaux.

Cette nouvelle édition soutenue par la CNIL révèle une préoccupation de plus en plus grande des internautes français pour la protection de leurs données à caractère personnel.

Le niveau des usages est élevé puisque 90% des surfeurs utilisent l’e-administration, la banque en ligne et le e-commerce et 77%, les réseaux sociaux. L’e-administration perd 10 points de confiance pour arriver à 69% de taux de confiance. Les autres domaines restent plus ou moins stables : banque (76%), e-commerce (53%) et réseaux sociaux (32%).

La protection de la vie privée est essentielle pour les internautes français puisque 92% estiment que leur conservation doit être limitée dans le temps. Les trois quarts refusent la géolocalisation. Enfin, 40% ont peur d’une utilisation abusive de leurs données.

Source : CNIL

Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Red Hat, une des entreprises leaders dédiée aux logiciels Open Source, a sorti son baromètre sur les projets open source.

D’après ce dernier, 89% des responsables informatiques du secteur public on déjà installé ce type de solutions ; et 64% d’entre eux l’ont installé depuis cinq ans. Cependant, la nouvelle tendance des projets va à la virtualisation et au développement d’applications d’entreprise (45%). Malgré l’installation de solutions Open Source, la mise en place d'une réelle stratégie Open Source reste partielle. Seulement 83% des répondants disent être sur le point de mettre en place une stratégie définie. Les solutions Open Source attirent les entreprises d’abord avec leur prix (70%), mais aussi l’indépendance technique (56,2%) et les possibilités de collaboration avec des communautés de développement (65%).

Source : infodsi.com

Tags : open source
Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Le baromètre « Villes Numériques », mené par le Syntec Numérique dans 24 grandes villes et agglomérations françaises, vient de livrer ses résultats. La plupart des projets concernent les loisirs, les transports et la citoyenneté.

Syntec Numérique a publié les résultats de son baromètre « Villes Numériques » qui mesure les ambitions portées par 24 grandes villes et collectivités locales françaises (Brest Métropole Océane, Lille Métropole, Nice Côte d'Azur, Pau-Pyrénées, Plaine Commune,  Bourges, Dunkerque, La Rochelle, Le Havre, Lorient, Marseille, Mérignac, Montpellier, Nanterre, Rouen, Tours, Vannes, Vitry-sur-Seine, Angers, Beauvais, Caen, Metz, Strasbourg, Toulouse) dans l'IT. La fédération professionnelle a mesuré une moyenne de 47 projets. Les projets devaient répondre à différents critères : faciliter le service aux administrés, améliorer la gestion des finances publiques, faire du numérique un levier de modernisation pour à la fois renforcer l'attractivité des villes et agir en faveur du développement durable. Les résultats du baromètre montrent qu'avec 16%, les loisirs représentent à ce jour l'un des domaines les plus investis par les villes françaises qui souhaitent notamment développer le tourisme. Suivent les transports et l'e-citoyenneté avec 15%, l'éducation (12%), le bâtiment (11%), l'énergie (9%) et le social (8%). Enfin, la sécurité et le développement économique concernent  7% des projets.

Source : lemondeinformatique.fr

Actu produit
- Etienne Michardiere

Cisco vient d’installer 200 capteurs sur le boulevard Victor-Hugo à Nice. Grâce aux informations récoltées, la ville de Nice va pouvoir améliorer sa gestion urbaine.

Le boulevard Victor-Hugo est une grande artère du centre-ville et il est désormais connecté à l'aide de l'Internet des objets. La municipalité va pouvoir utiliser et croiser des informations en temps réel sur la mobilité et le stationnement, l’éclairage public, la propreté urbaine et la qualité de l’air. En ajustant la luminosité en temps réel et en fonction des besoins, il est, par exemple, possible de « réduire de 30% la facture ». Sur le même principe, la ville peut adapter les tournées de ses camions-bennes en fonction du remplissage effectif des containers à papier ou verre.
Nice est un précurseur dans l’utilisation de ces données. Et comme le dit M. Vassoyan directeur de Cisco France, « Aujourd’hui seul 1% des objets de notre quotidien sont connectés à internet. Or on peut exploiter des données ou consommer de façon plus intelligente (…) grâce à une infrastructure fiable et sécurisé ». Toutes ces informations, une fois triées et analysées, seront utiles à la ville en apportant une aide à la décision.
Les informations récoltées seront consultables par tous via un smartphone ou une tablette. L’opération est financée par Cisco et doit durer un an. La ville pourra alors décider d’étendre cette expérimentation.

Source : lagazettedescommunes.com

- Etienne Michardiere

D’après le Washington Post, le FBI et la NSA (Agence Nationale de Sécurité Américaine) ont accès aux serveurs des plus grands acteurs du Web afin de consulter les données personnelles des utilisateurs : mails, vidéos, photos, fichiers.

L’agence nationale de sécurité américaine (NSA) et le FBI ont accès depuis 2007 aux serveurs de neufs grands groupes du web. Parmi eux : Microsoft, Yahoo !, Google, Facebook, Skype, AOL, Youtube, Apple et PalTalk. D’après les documents et un PowerPoint fournis par un ancien employé du renseignement, le Washington Post dévoile le programme « PRISM » mis en place en 2007 et qui permet à la NSA de consulter les données personnelles des utilisateurs comme les courriers électroniques, les chats vidéo et audio, les photos, les conversations Skype, les transferts de fichiers et bien plus encore. Dans les PowerPoint communiqués au Washington Post, il est spécifié que les communications espionnées en direct par Skype sont l’une des sources les plus riches. Cet espionnage a été mis en place par une loi sous l’ère Bush, loi renouvelée et promulguée par Barack Obama en 2012.

Sources : frenchweb.fr 

Page 1 / 19 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl