ECM
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
- Thibaut Stephan

L’enquête - menée cet été auprès de 525 organisations réparties dans 9 pays – met en lumière les raisons de ce phénomène : sa rapidité de mise en œuvre ainsi que sa rentabilité.

Une étude Gartner révèle que 95% des organisations envisagent de maintenir ou d’accroître leur recours au SaaS. En outre, 1/3 des répondants à l’enquête projettent de faire migrer leurs applications hébergées en local vers le mode SaaS.  

Le SaaS est une pratique récente, puisque 70% des organisations y ont recours depuis moins de 3 ans. Les secteurs les plus développés en la matière sont ceux de la santé, de l’assurance et de la distribution. Notons également que 45% des banques envisagent l’adoption du Saas à l’avenir.

Pourtant un tiers des répondants déclarent avoir rencontré des problèmes lors de leur passage au mode SaaS, notamment liés à la compatibilité avec les systèmes existants, l’instabilité du réseau ou encore une implémentation plus longue que prévu.

Un dernier constat corroboré par une étude publiée par Symantec, qui évoque l’accueil mitigé réservé au Cloud par les entreprises françaises .

 

Source : Gartner et Symantec

- Virginie Boillet

Selon l’institut d’études TechNavio, le marché mondial du Web Content Management (WCM) devrait progresser de 14% par an entre 2010 et 2013.

Cette croissance à deux chiffres résulterait de la volonté des entreprises de trouver de nouveaux modes de communication plus économiques et d’utiliser davantage l’Internet comme canal de relation-client, aussi bien que comme moyen de drainer de nouveaux clients.

- Virginie Boillet

Azur Technology lance la nouvelle version de sa solution de Ged Xpert.ECM 3.0. Cette mouture intègre une nouvelle génération d’interface de recherche et de navigation.

- Virginie Boillet

Après plusieurs années de partenariat, l’Apil (Association des Industries de la Langue) et l’Aproged (Association des Professionnels pour l'Economie Numérique) s’associent pour créer l’Aproged 2, l'association de la valorisation des contenus numériques.

- Thibaut Stephan

Interrogé à l’occasion de l’Open World Forum 2011 de Paris par Silicon.fr, Stéfane Fermigier, fondateur et président du conseil de surveillance de Nuxeo, rappelle la stratégie du 2e éditeur open source d’ECM du marché français (après Alfresco) :

« Notre objectif est de fournir une plate-forme de gestion de contenu, mais sans forcément couvrir tous les besoins. Pour les fonctions complémentaires, nous signons des accords avec des éditeurs tiers. Le second axe de partenariat est avec les éditeurs de solutions verticales.
Notre offre est ainsi intégrée à des produits existants, nouveaux, ou même à des offres anciennes, qui sont ainsi remises au gout du jour
. » Autre annonce : sortie de la version 5.5 en fin d’année 2011. Elle sera suivie courant 2012 d’une mouture 6.0, refondue plus profondément. Nuxeo espère également lancer une version « cloud », très prochainement.

Présent sur le marché depuis  2000, Nuxeo édite Nuxeo Enterprise Platform et réalisait un peu plus de 3 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2008 (chiffres non communiqués depuis).

Nuxeo et Alfresco sont les principaux éditeurs de solutions ECM open source en France. Nuxeo a développé une plateforme basée sur un assemblage d’environ 300 composants. L’assemblage de ces composants permet de concevoir des applications métiers complexes. L’orientation actuelle est au développement d’applications verticales. Nuxeo travaille avec des partenaires américains pour créer des applications dans différents domaines : pharmacie, construction… Nuxeo a développé une application de gestion documentaire basée sur la plate-forme et baptisée Nuxeo DM (Document Management). Elle associe les fonctionnalités de la ged (acquisition, classification, indexation, recherche, publication) et de la collaboration dans une approche unifiée et globale. Nuxeo propose également Newswave, système éditorial rich-content pour les agences de presse et les groupes de médias. Un de ses principaux clients est l'Agence France Presse (AFP).

Les éditeurs open source adoptent un des  trois modèles économiques suivants :

- Le modèle orienté support, comme Nuxeo, qui propose une offre de souscription Nuxeo Connect, comprenant un service support et des services d'accompagnement au développement et à l'exploitation, adaptés aux besoins des entreprises.

- Le modèle qui fait payer les fonctionnalités avancées, développées à partir de bouts de code utiles à l’entreprise,

- Le modèle qui fait payer la stabilité, comme Alfresco, dont la valeur ajoutée se situe sur le code et le test.

 

 

 

 

Powered by KB Crawl