Archivage
Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
- Louise Guerre

Le laboratoire SerdaLab vient de publier l'ensemble des chiffres du marché du management de l'information (8 secteurs : archivage, audiovisuel, bibliothèque, data, démat et ECM, documentation, réseaux sociaux, veille). Après avoir dévoilé en avril ceux de la dématérialisation et de la gestion de contenus, c'est aujourd'hui l'étude exhaustive qui est publiée, avec l'analyse des bilans de 1 124 entreprises.

Le laboratoire SerdaLab vient de publier l'ensemble des chiffres du marché du Management de l'Information. Après avoir dévoilé en mai les ceux de la dématérialisation et de la gestion de contenus, c'est aujourd'hui l'étude exhaustive qui est publiée, avec l'analyse des bilans de 1.124 entreprises.

Cette étude unique porte sur 8 secteurs : Archivage, Audiovisuel, Bibliothèque, Data, Démat et ECM, Documentation, Réseaux sociaux, Veille. Au global, le marché s'élève à 15,3 Milliards d'Euros pour l'exercice 2014 (les bilans 2015 n'étant pas encore disponibles). La croissance a été de 1,8%, ce qui est supérieur à la croissance du marché de l'IT en général, qui n'était que de 1,1% pour l'année concernée (chiffres Syntec). Le nombre total de salariés de ce marché se monte à 83 000.

Chaque secteur est ensuite analysé en différents segments, permettant une analyse en profondeur. La dématérialisation et l'ECM/gestion de contenus s'arrogent les 3/4 de ce marché ; viennent ensuite les secteurs de la documentation et de l'archivage.

Repères

La totalité de cette étude représente un document de 107 pages, contenant l'intégralité des chiffres d'affaires et de leur évolution sur les 3 dernières années, ainsi que ceux de 2006 pour comparer sur une décennie, et les projections 2018. La croissance est mesurée, ainsi que les bénéfices de chacun des 8 secteurs et de leurs 44 segments, sans oublier les effectifs.

 

 

Tarifs :

- Etude complète : 1200 € HT (PDF)

- Secteur en particulier, séminaire/conférence, étude sur mesure : nous contacter via infos@serda.com en précisant votre demande


Pour commander cette étude, rendez-vous dans nos Publications

Actu produit
- Etienne Michardiere

Un rapport rédigé par des experts juridiques de l'Université d'Amsterdam affirme que le Patriot Act contourne les lois européennes en matière de données à caractère personnel.

Le Patriot Act est une loi qui ne reconnaît pas la territorialité. Dans certains cas, elle va contraindre des sociétés américaines à aller à l’encontre des lois européennes. C'est essentiellement ce problème qu'il faut résoudre afin d'assurer qu'une donnée stockée en Europe reste hors de portée des requêtes US.
Ce texte donne les pleins pouvoirs aux Etats-Unis en matière d’investigation : toute entreprise américaine doit fournir les données sensibles exigées par l’Administration fédérale quel que soit l’endroit où elles sont stockées. Concrètement, des données hébergées sur le sol français par un acteur américain peuvent être réclamées par la NSA ou un autre service de renseignements, et ce, sans notification préalable auprès des autorités du pays ni de la société concernée.
Cette loi américaine concerne et  impacte la quasi-totalité des fournisseurs de service d’hébergement, de sauvegarde ou de stockage de données.
Les lois de protection de données européennes ne protègent pas les citoyens européens contre des lois extra-territoriales comme celles des USA.
Ce rapport pourrait donc avoir de très sérieuses conséquences commerciales pour l'ensemble des sociétés américaines impliquées dans le Cloud parmi lesquelles figurent la fine fleur de l'informatique et de l'Internet. 

 

Source :  zebuzzeo.blogspot.ca 

Actu marché
- Etienne Michardiere

Fin juin, SerdaLAB a sorti sa dernière étude qui cerne les enjeux, besoins et pratiques en matière de contenus audiovisuels. Retrouvez quelques éléments issus de cette étude dans une présentation Slideshare qui retrace l'évolution des supports "images animées" et dresse un état des lieux des fonds détenus par les organisations françaises.

Tags : serdalab
Actu produit
- Etienne Michardiere

Des chercheurs des universités de Southampton et Eindhoven ont travaillé sur une nouvelle technologie composée de nanostructures de quartz fondu.

Les chercheurs ont enregistré un fichier texte de 300ko sur du verre de synthèse composé de nanostructures composées de quartz fondu. L’écriture du fichier sur les couches de nanostructures s’est faite par un laser à impulsions ultra-rapide (unité : femtosecondes). Les points d’écriture sont séparés de cinq micromètres. De plus le codage des données est réalisé en cinq dimensions, qui comprennent la trois dimensions plus la taille et l’orientation. Ces dernières changent la façon dont la lumière se déplace à travers le verre, et en modifiant la polarisation elle peut être lue à l’aide d’un microscope et d’un polarisateur.
Les scientifiques annoncent pouvoir enregistrer jusqu’à 360 To de données sur un cristal de synthèse et que ce cristal peut résister à une température allant jusqu’à 1000 °C. De plus la durée de vie est de plus d’un million d’année.
Les chercheur ont baptisé le verre utilisé  « cristal mémoire de Superman » en référence au film dans lequel l’histoire de la planète Krypton est stockée sur ce type de support.

 

Source : lemondeinformatique.fr

Tags : mémoire
Actu produit
- Virginie Boillet

Dans un esprit de mutualisation, la BnF ouvre son système d’archivage numérique SPAR aux tiers, privés comme publics, en assurant la même qualité de préservation à long terme et la même sécurité que pour ses documents.

Sont conservés, dans le système SPAR, 2 millions de documents numérisés (textes, images, musiques, vidéos), 16 milliards de pages web (issues du dépôt légal), représentant 1Po (1 000 To) de données. Le système est d’une capacité de 16 Po et va encore s’accroître.
L’archivage à long terme est un système complexe qui doit permettre les migrations de supports et de formats dans le temps afin d’assurer une lisibilité des documents à très long terme.

Le service d’archivage numérique de la BnF présente toutes les assurances d’un archivage numérique à vocation probatoire : il assure l’intégrité des documents  (Empreinte numérique du document à, l’entrée, audit régulier permettant de vérifier l’état des fichiers, horodatage, historique des activités conservée), l’authenticité (Gestion des droits et habilitations), la sécurité (conservation sur des deux serveurs distants en France…) et échanges et consultations des données archivées.

Le système respecte la norme OAIS (ISO-14721). Il est capable de garantir une pérennité des données à 50, 100 ans. Enfin, la BnF promet un accès à son service d’archivage numérique aux meilleurs coûts.

Source : BNF

 

Actu législation
- Etienne Michardiere

Depuis que la loi du 29 décembre 2012 a été promulguée, il est obligatoire pour les entreprises d’archiver les documents de comptabilité.

Une grande partie des entreprises françaises sont visées par cette loi. Les entreprises de vente de marchandises et de commerce, dont le chiffre d’affaire est supérieur à 770 000 €, ainsi que les autres entreprises avec un chiffre d’affaire supérieur à 234 000€ devront se soumettre à la dématérialisation de leurs documents fiscaux. Tous les documents de comptabilité devront être dématérialisés. En cas de contrôle, l’entreprise doit être en mesure de pouvoir communiquer ses documents de façon dématérialisée. La meilleure solution à mettre en place est une gestion électronique des documents permettant d’assister les entreprises dans l’archivage électronique. Cette loi est aussi un moyen d’amener de nombreuses entreprises à franchir le pas de la Ged et de l'archivage électronique.

Source : gestion-documents.fr

Avis d'expert
- Pierre Fuzeau

C’est le sujet traité dans le quatrième livre blanc intitulé : "ISO 30300 - 30301 : métadonnées pour les documents d’activité", publié par le CN11 de l'Afnor.

Principes directeurs, vue conceptuelle et modalités. Ce livre blanc est publié par Afnor et produit par la Commission de normalisation française Afnor (CN11) consacrée à la gestion des documents d’activités (ou records management). "Il s’agit d’un domaine particulièrement sensible puisque les « données sur les données » permettent d’identifier, de retrouver et d’échanger de l’information entre les systèmes. De plus, certaines métadonnées peuvent contribuer à donner une valeur de preuve. De fait et avec l’arrivée du Big Data et de l’activité économique autour du Cloud Computing, la gestion, et préalablement la définition des métadonnées, ont de fait un caractère stratégique."
Le ton est donné : aucun oubli sur ce sujet n’est possible dès qu’on doit mettre en place un système de gestion documentaire : gestion du courrier, gestion électronique de document, archivage (avec ou sans vocation probatoire), les métadonnées doivent être adaptées et respecter les principes exposés dans les normes ISO 23081 (1 à 3). Pour répondre aux besoins de purge, de transparence, de suivi, d’archivage, de transmission, et d’interopérabilité entre systèmes, chaque document doit être tracé, et donc enrichi et accompagné de ses métadonnées tant pour son identification que pour sa gestion. C’est d’autant plus critique que l’application ad’hoc des métadonnées s’inscrit dans la mise en œuvre des normes ISO 30301 qui sont désormais certifiables.

Pour accéder au livre blanc :

www.bivi.fonctions-documentaires.afnor.org/livres-blancs/livre-blanc-n-4-iso-30300-30301-metadonnees-pour-les-documents-d-activite.-principes-directeurs-vue-conceptuelle-et-modalites

 

Actu marché
- Virginie Boillet

Le géant du stockage et des solutions de gestion de contenu a annoncé 1004 suppressions de postes à la maison mère et 800 dans sa filiale VMware.

ECM a lancé un vaste programme de restructuration pour « davantage d'efficacité opérationnelle ». Sont touchées les départements Information Storage, RSA Information Security et l'Information Intelligence Group, dans toutes les régions du monde. Dans la filiale VMware, comme déjà annoncé en janvier, 7% des effectifs vont perdre leur emploi. Ce licenciement affecte l'ensemble du groupe à travers le monde et coûtera entre 60 et 65 millions. L'entreprise américaine souhaite rationaliser ses opérations afin de se recentrer sur ses secteurs stratégiques. Le CA a augmenté de 13%, mais le bénéfice est en baisse de 9%, à 174 millions.

Source : LMI

- Virginie Boillet

serdaLAB réalise une étude du marché de la gestion et de l'archivage des fonds audiovisuels et souhaite mieux connaitre les offreurs (éditeurs de logiciels, prestataires de services et sociétés de conseil) sur ce marché.

Si vous intervenez sur le marché des fonds audiovisuels, merci de bien vouloir répondre à notre enquête. Pour vous remercier, une synthèse de l'étude vous sera envoyée en juin prochain (en notant bien votre adresse email dans le questionnaire).

Accès au questionnaire

Catégories : Etude/Enquête, Archivage
- Virginie Boillet

serdaLAB réalise une étude sur la gestion et l'archivage des contenus audiovisuels et les besoins en matière de traitement de ce type de contenus (numérisation, indexation, inventaire, stockage…).

Par "archives audiovisuelles", nous entendons images fixes, images animées et sons. Si vous êtes responsable d’un fonds audiovisuel dans une organisation publique, un centre d'archives, chez un producteur audiovisuel, une agence photo, un musée, une association, une agence de publicité, une chaîne de télévision, un service marketing..., ce questionnaire s'adresse à vous. Pour vous remercier de votre participation, la synthèse de notre étude vous sera envoyée en juin prochain par email (merci de noter votre email dans le questionnaire). 

Accès au questionnaire

 

Page 1 / 13 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl