Actu produit
- Etienne Michardiere

Pour la sortie de son nouveau jeu vidéo Watchdogs mettant en scène un hacker, l'éditeur Ubisoft vient de lancer le site wearedata.watchdogs.com. Ce site regroupe les données publiques des villes de Paris, Londres et Berlin.

Alors que le scandale PRISM alimente le débat sur la préservation des données, Ubisoft vient de lancer son site Wearedata qui croise les données publiques des villes de Paris, Londres et Berlin pour créer un site hyperconnecté.
Cette application propose une masse très importante d’informations en temps réel : transports, avec la possibilité de suivre les rames de métro sur la carte, réseaux mobiles, relais internet, hotsport Wi-Fi ou encore le nombre de vélib’ disponibles dans les stations. Mais aussi les réseaux de caméras de surveillance, panneaux publicitaires, toilettes publiques, distributeurs et feux de circulation. Les réseaux sociaux sont aussi utilisés avec Twitter, Instagram, Foursquare et Flickr.
Enfin la carte interactive permet de connaître, par arrondissement, le salaire moyen par habitant, le taux de chômage et le taux de criminalité pour 1000 habitants.
Un tel projet est rendu possible par le mouvement de l’Open Data qui permet la transparence et l’accessibilité des données publiques.

Source : Creanum.fr

Tags : open data
Actu produit
- Etienne Michardiere

Google vient d’abandonner son célèbre lecteur de flux RSS Google Reader. Et les utilisateurs n’ont plus que jusqu’au 15 juillet pour télécharger leurs données ou les importer dans un autre outil. Voici une liste non-exhaustive d’outils proposant un service similaire à Google Reader.

Feedly :
Fredly accélère la lecture de flux RSS, qu’il permet de lire sous forme d’une revue. Le fait de lire ses flux RSS sous forme de magazine donne un côté très convivial. C’est un des modules les plus réussis pour Firefox et il est entièrement gratuit. 

The Old Reader :
The Old Reader est un concurrent sérieux à la succession de Google Reader. La facilité d’utilisation et d'organisation de ses flux permettent à l’utilisateur une navigation fluide et simple.
De plus The Old Reader s’est doté d’une dimension sociale par le biais d’une possible connexion avec son compte Google ou Facebook. Ainsi il est possible d’identifier ses contacts qui utilisent aussi The Old Reader pour les « suivre » et accéder à leurs contenus.

Digg Reader :
Digg Reader propose d’importer les flux RSS déjà enregistrés dans Google Reader. Vous n’avez plus qu’à consulter vos contenus. Digg Reader n’amène aucune réelle nouveauté car il se base sur Google Reader. Il est ainsi possible d’organiser ses flux, de placer des articles en favoris et de les partager sur Facebook.

Taptu :
Taptu permet de mélanger les différentes sources d’informations. Ainsi il est possible de retrouver sur la même interface les actualités des réseaux sociaux tout comme celles des sites Internet ou blogs.
Les sources d’informations disponibles sont classées dans un répertoire appelé « Streamstore ».

Tags : flux rss
- Etienne Michardiere

Franziska Heimberger, coauteurs du blog La boite à outils des historiens, a publié un article qui regroupe les ressources les plus importantes concernant l’Open Access.

L’Open Access repose sur un principe : rendre accessible gratuitement, en ligne, toute production issue d’un travail de recherche. Dès 1991, des communautés scientifiques ont utilisé des serveurs pour stocker leur prepints et postprints dans des archives ouvertes et contourner ainsi le problème des abonnements coûteux à leurs propres publications.Plusieurs déclarations internationales, comme la déclaration de Budapest (Open Access Initiative), dessinent les grands cadres à suivre pour aboutir à une diffusion libre de la littérature scientifique, avec l’auto-archivage des publications par les chercheurs et la création de revue en open access.L’article de Franziska Heimberger permet à n’importe qui, novice ou expérimenté dans le domaine, de se renseigner sur l’Open Access. Un regroupement éclectique de différentes sources et supports (vidéos, audio, documents textes) qui permet une bonne approche de l’Open Access.

Source : les-infostrateges.com

Blog de Franziska Heimberger ici.

Tags : open access
Tendance
- Etienne Michardiere

L’ANDRH (Association nationale des DRH) vient de rendre public les résultats de son sondage vis-à-vis de la dématérialisation des bulletins de paie, qu’elle a réalisé auprès de ses cinq mille adhérents.

Plus de 70% des professionnels de la fonction RH interrogés sont favorables à la dématérialisation des bulletins de paie au sein de leur organisation, même si moins de 11% d’entre eux confirment avoir mis en place ce dispositif.
Les principaux bénéfices attendus sont la réduction des coûts, la contribution à la politique de développement durable de l’entreprise, l’accélération des processus , une image de l’entreprise plus dynamique, moderne et innovante.

Source : novapost.fr 

Actu produit
- Etienne Michardiere

Simple et efficace pour cartographier ses idées, cet outil dispose de différentes fonctionnalités qui permettent de créer des cartes mentale en ligne.

Pour créer une carte pas besoin de s’inscrire, en effet la conception de la map est directement accessible via cette url.
Son interface est assez intuitive ce qui permet une prise en main rapide. Au centre au retrouve le sujet principal et sur le coté droit une palette d’options qui permet de construire, exporter, partager, naviguer dans la carte. A la première sauvegarde de votre map, Mindmup va générer une nouvelle adresse url qui sera unique à la carte. En communiquant cette adresse, vos collaborateurs pourront insérer de nouveaux sujets et ainsi la faire évoluer.
De plus, Mindmup a l’avantage d’être gratuit et en Open Source.

Source : outilscollaboratifs.com

Tags : mind mapping
Actu marché
- Virginie Boillet

La patrie de Samsung, un des plus gros fabricants de tablettes au monde, est victime de déclin de la lecture chez ses compatriotes. Et les tablettes numériques en seraient responsables. C’est du moins ce dont l’association des éditeurs coréens se plaint à la « Séoul International Book Fair ».

Seung Hyun Moon, Directeur du département des projets internationaux, à l’association des éditeurs coréens, a expliqué : « le marché des ebooks est de pire en pire en Corée. Autrefois les gens lisaient dans le métro et aujourd’hui, vous pouvez les voir en train de regarder les séries TV qu’ils ont manquées ». Selon lui, les éditeurs coréens sont paranoïaques à propos des ebooks après avoir vu l’industrie musicale s’écrouler en raison du piratage. La situation est quelque peu ironique dans la mesure où, il y a quelques années, le libraire américain Barnes & Noble avait prédit un grand avenir aux ebooks en Corée. Cela dit, les livres coréens se vendent mieux à l’étranger, selon l’agent littéraire Joseph Lee of KL Management. C’est donc peut-être tout simplement l’offre numérique de littérature coréenne qui est en inadéquation avec les attentes.

Source : Teleread

Livres blancs/baromètres
- Virginie Boillet

Le 3ème baromètre de la confiance des Français dans le numérique vient de paraître. Edité par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC)et l’ACSEL et réalisé par l’IDATE, cette étude a pour objet d’analyser les leviers de la confiance des internautes dans le net, dans quatre grands domaines : l’e-administration, la banque, le e-commerce et les réseaux sociaux.

Cette nouvelle édition soutenue par la CNIL révèle une préoccupation de plus en plus grande des internautes français pour la protection de leurs données à caractère personnel.

Le niveau des usages est élevé puisque 90% des surfeurs utilisent l’e-administration, la banque en ligne et le e-commerce et 77%, les réseaux sociaux. L’e-administration perd 10 points de confiance pour arriver à 69% de taux de confiance. Les autres domaines restent plus ou moins stables : banque (76%), e-commerce (53%) et réseaux sociaux (32%).

La protection de la vie privée est essentielle pour les internautes français puisque 92% estiment que leur conservation doit être limitée dans le temps. Les trois quarts refusent la géolocalisation. Enfin, 40% ont peur d’une utilisation abusive de leurs données.

Source : CNIL

Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Red Hat, une des entreprises leaders dédiée aux logiciels Open Source, a sorti son baromètre sur les projets open source.

D’après ce dernier, 89% des responsables informatiques du secteur public on déjà installé ce type de solutions ; et 64% d’entre eux l’ont installé depuis cinq ans. Cependant, la nouvelle tendance des projets va à la virtualisation et au développement d’applications d’entreprise (45%). Malgré l’installation de solutions Open Source, la mise en place d'une réelle stratégie Open Source reste partielle. Seulement 83% des répondants disent être sur le point de mettre en place une stratégie définie. Les solutions Open Source attirent les entreprises d’abord avec leur prix (70%), mais aussi l’indépendance technique (56,2%) et les possibilités de collaboration avec des communautés de développement (65%).

Source : infodsi.com

Tags : open source
Chiffres-clés
- Etienne Michardiere

Le baromètre « Villes Numériques », mené par le Syntec Numérique dans 24 grandes villes et agglomérations françaises, vient de livrer ses résultats. La plupart des projets concernent les loisirs, les transports et la citoyenneté.

Syntec Numérique a publié les résultats de son baromètre « Villes Numériques » qui mesure les ambitions portées par 24 grandes villes et collectivités locales françaises (Brest Métropole Océane, Lille Métropole, Nice Côte d'Azur, Pau-Pyrénées, Plaine Commune,  Bourges, Dunkerque, La Rochelle, Le Havre, Lorient, Marseille, Mérignac, Montpellier, Nanterre, Rouen, Tours, Vannes, Vitry-sur-Seine, Angers, Beauvais, Caen, Metz, Strasbourg, Toulouse) dans l'IT. La fédération professionnelle a mesuré une moyenne de 47 projets. Les projets devaient répondre à différents critères : faciliter le service aux administrés, améliorer la gestion des finances publiques, faire du numérique un levier de modernisation pour à la fois renforcer l'attractivité des villes et agir en faveur du développement durable. Les résultats du baromètre montrent qu'avec 16%, les loisirs représentent à ce jour l'un des domaines les plus investis par les villes françaises qui souhaitent notamment développer le tourisme. Suivent les transports et l'e-citoyenneté avec 15%, l'éducation (12%), le bâtiment (11%), l'énergie (9%) et le social (8%). Enfin, la sécurité et le développement économique concernent  7% des projets.

Source : lemondeinformatique.fr

- Etienne Michardiere

Les Chefs d’État du G8 ont signé le 18 juin 2013 la Charte du G8 pour l’Ouverture des Données Publiques.

Lors du sommet de Lough Erne (Irlande du Nord), François Hollande et les autres chefs d'Etat du G8 ont signé une Charte pour l'Ouverture des Données Publiques. Cette charte fait bien référence à la transparence et à la performance des services publics, y compris ceux de la santé. L’accès libre et gratuit aux données publiquesy est prôné. Le but de cette charte est de promouvoir une gouvernance plus ouverte et plus transparente en ouvrant les données publiques. Ces données pourront être réutilisées gratuitement afin de favoriser l’innovation entrepreneuriale, citoyenne et sociale. Chaque Etat membre du G8 développera un plan d'action d'ici fin 2013, visant à respecter les principes de la Charte en mettant en oeuvre les meilleures pratiques et les engagements collectifs détaillés dans son annexe technique d'ici fin 2015. Dans un communiqué, les chefs d'Etat affirment que « cette Charte contribuera à accroître la quantité de données publiques ouvertes dans les secteurs essentiels de l'action publique, comme la santé, l'environnement ou les transports, à soutenir le débat démocratique.» Cette initiative, « essentielle à l'âge de l’information », sera mise en œuvre d'ici la fin de l'année, promettent les intéressés.

Source : etalab.gouv.fr

Catégories : Brève, Data
Page 3 / 10 1 2 3 4 5 ... Fin
Powered by KB Crawl